twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Téléphonie mobile : L’ARTP annonce une évaluation de la qualité de service

mardi 10 novembre 2015

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) mise sur de nouveaux outils pour mesurer la qualité des services proposés par les trois sociétés de téléphonie opérant au Sénégal et les effets des installations techniques de ces dernières sur la santé des populations, a annoncé, mardi à Dakar, Abdou Karim Sall, directeur général de l’instance de régulation.

"Nous avons acquis des outils très performants qui vont nous permettre de mesurer et de contrôler, par nous mêmes, la qualité de service rendue aux usagers par les trois opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)", a-t-il déclaré.

Avant fin novembre, "nous aurons une bonne visibilité et des chiffres en termes de taux de qualité de service pour les trois opérateurs dans la région de Dakar en premier lieu", a-t-il dit lors de la publication de rapport trimestriel sur la situation du secteur des télécommunications.

"Après, nous allons mesurer cette même qualité de service sur l’étendue du territoire national", a annoncé le DG de l’ARTP.

Partant des données qui seront mises à la disposition de l’ARTP, les opérateurs pourront être soumis à des sanctions, si la qualité attendue de leurs services aux usagers ne répond pas aux normes définies. Ils seront sommés "de faire des efforts et de corriger ces dysfonctionnements ou manquements", a précisé Abdou Karim Sall.

Le directeur de l’ARTP a également annoncé des "mesures de santé" concernant l’impact en termes sanitaires des rayonnements électromagnétiques des antennes installées "un peu partout sur le toit des habitations par les opérateurs".

"On observe au Sénégal beaucoup d’antennes qui sont installées sur le toit des habitations et des immeubles. Nous devons mesurer les différents rayonnements pour s’assurer que les normes sont respectées par les opérateurs pour éviter des répercussions négatives sur la santé des populations", a-t-il expliqué.

Selon, M. Sall, des outils permettant de contrôler les impacts des antennes sur la santé des populations seront réceptionnés avant fin novembre.

"L’outil est en cours d’acquisition, les marchés ont été lancés, le prestataire a été choisi et avant la fin de l’année, nous allons démarrer les mesures santé pour s’assurer que les antennes installées par les opérateurs n’ont pas d’impact sur la santé des populations", a-t-il indiqué.

"Des dispositions seront prises en direction des opérateurs pour que des corrections soient apportées, s’il s’avère dans certains sites qu’il y’a des manquements" dans ce domaine, a poursuivi Abdou Karim Sall.

(Source : APS, 10 novembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)