twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Telephonie : le Sénégal passe à 8 chiffres en juillet

vendredi 5 janvier 2007

L’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a organisé hier au Méridien Président une journée de concertation avec tous les acteurs du secteur des Télécommunications. Cette rencontre devait discuter du nouveau plan de numérotation -compte tenu des évolutions remarquables du parc d’abonnées à la téléphonie mobile, du développement des réseaux des opérateurs et des perspectives d’évolution du secteur. Le plan, qui était mis en service depuis le 10 octobre 1997, avec un passage de six (6) à sept (7) chiffres est aujourd’hui à la limite de la saturation.

Donc, ce contexte a obligé l’Artp à initier une journée de concertation avec les opérateurs des télécommunications pour discuter du projet du nouveau plan de numérotation.

Selon le directeur général de l’Artp, Daniel Seck qui était entouré à l’occasion du Secrétaire général-adjoint de la Présidence, des représentants de la Sonatel, La Poste et des consommateurs, l’un des objectifs de cette journée était de recueillir des avis et d’apaiser certaines préoccupations.

D’après M. Seck, l’Artp a engagé un processus qui vise à mettre en place un nouveau Plan national de numérotation (Pnn) qui devrait être opérationnel à partir du 1er juillet 2007 avec le passage de sept (7) à huit (8) chiffres.

Pour M. Seck, ce plan qui représente la liste des numéros permettant d’acheminer des appels téléphoniques est une ressource rare et limitée et qu’il convient de gérer de façon rationnelle et efficace dans l’intérêt de tous.

Le Pnn actuel, qui est de 7 chiffres, offre une capacité théorique de 10 millions de numéros et il est saturé 10 ans après sa mise en service. Il est important de souligner, selon le Dg de l’Artp que le rythme de progression actuel, qui est en moyenne de 250.000 nouveaux abonnés par mois, va saturer le réseau dans 8 mois.

Après avoir énuméré les raisons de cette saturation qui sont du reste multiples, il a promis de mettre en place un nouveau plan qui puisse soutenir un développement harmonieux du secteur des Télécommunications et des Tic. Il a aussi rappelé que le principal objectif est d’offrir aux opérateurs une capacité suffisante pour couvrir tous les besoins nationaux jusqu’à l’horizon 2025 au moins, puisque notre population estimée aujourd’hui à 10 millions d’âmes passera selon les projections à 18 millions, dans 25 ans.

Un plan à 8 chiffres, a-t-il indiqué, offre une capacité théorique de 100.000.000 de numéros, donc le plan permettra l’introduction de nouveaux opérateurs et de nouveaux services et en sus la possibilité de mettre en réserve une quantité suffisante de ressources de numérotation.

M. Seck a rappelé que le projet a tenu compte des recommandations de la Cedeao et de la tendance mondiale d’un plan de numérotation orienté « services » et que la structure qui sera proposée offrira aux usagers une grande visibilité géographique et tarifaire, ainsi qu’une autre de prestations de services.

Le directeur de l’Artp n’a pas manqué aussi de faire remarquer que tout le travail a été simplifié pour une compréhension rapide des usagers. C’est pourquoi, la structure actuelle des numéros d’abonnées existants sera maintenue et accompagnée, afin d’éviter d’embarrasser les usagers lors des opérations de changement de plan de numérotation. Il suffira, dira M. Seck, simplement d’adopter les numéros qui sont conformes à la nouvelle structure ou, pour les autres, procéder par ajout d’un chiffre devant le numéro déjà existant sans changer ce dernier. En ce qui concerne la gestion du futur plan, l’Artp mettra tout en oeuvre pour respecter les meilleures pratiques et recommandations internationales.

Pape Sanor Drmaé

(Source : Le Soleil, 5 janvier 2007)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)