twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télémédecine en Urologie : Une nouvelle méthode de traitement des calculs urinants

mercredi 24 octobre 2007

Avec la réalisation pour la première fois à Dakar à l’occasion des journées de télémédecine en urologie Dakar-Paris de séances de lithotripsie extracorporelle, les patients des services de l’urologie de l’hôpital Principal ont une nouvelle méthode de traitement économique des calculs urinants dans le cas de la pathologie lithiasique.

Praticiens et étudiants en Urologie ont suivi les 18 et 19 octobre 2007 des séances de formation médicale continue en Urologie à la salle de conférence de l’hôpital Principal. Ceci dans le cadre du partenariat entre cet établissement de santé et l’hôpital du Val de Grâce en France qui s’est traduit depuis le début de l’année 2006 par l’organisation périodique de formations à distance.

L’innovation pour ces journées est l’introduction d’une expérience originale de télémédecine. Pour le Pr Alain Houlgatte, chef du service Urologie du Val de Grâce, ces journées vont permettre de tester un moyen de transmission d’enseignements sur le plan thématique et de techniques chirurgicales par la télémédecine. « Un technicien à partir du Val de Grâce peut présenter en direct un enseignement ou une opération chirurgicale qui est suivi à partir du Sénégal et vice-versa, avec des commentaires et des échanges de spécialistes en urologie des deux structures hospitalières », commente-t-il.

Parlant des objectifs de ces journées, le Pr Alain Houlgatte a évoqué la réalisation pour la première fois de la lithotritie qui est, selon lui, une méthode de traitement des calculs urinants et qui consiste à fragmenter le calcul par une onde de choc et à l’évacuer dans le courant des urines, sans avoir besoin d’opérer le patient. « Ce traitement permet de raccourcir les délais d’hospitalisation des patients et d’éviter la chirurgie qui est trop lourde et coûteuse pour les patients. Un traitement économique qui peut être intéressant pour beaucoup de patients au Sénégal », signale-t-il. La télémédecine nécessite un bon réseau téléphonique, poursuit-il, « ce qui n’est pas évident pour certains pays africains ».

Pour le médecin capitaine du service urologie de l’hôpital Principal de Dakar, le Dr Abdoulaye Ndiaye, l’intérêt dans l’organisation de ces journées réside dans la formation continue pour les jeunes médecins qui est de plus en plus difficile compte tenu de la durée de la formation qui est longue. « Avec la vidéo conférence, il est possible de dispenser une formation de haut niveau et d’assurer le suivi des techniques de chirurgie à temps réel de façon interactive tout en discutant des cas cliniques dans le sens Nord-Sud et vice-versa », argumente-t-il.

Avec la télémédecine, poursuit-il, le plus important est de suivre des interventions compliquées faites en France à partir de l’hôpital Principal. D’ailleurs, au cours de ces journées, certains malades dans les deux hôpitaux seront traités en télétransmission sur le plan chirurgical, selon plusieurs méthodes dont la lithotripsie extracorporelle ou encore l’urétéroscopie.

Babacar Bachir Sané

(Source : Le Soleil, 24 octobre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)