twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télécommunications : la libéralisation vue par les exploitants de télécentres

samedi 18 février 2006

Le président de l’Unetts, Bassirou Cissé, qui tenait jeudi une conférence de presse au siège de la Csa, a exprimé un certain nombre de craintes sur la démarche utilisée jusque-là par les autorités pour libéraliser le secteur des télécommunications au Sénégal. Oracle Business Intelligence

Avec 17.000 lignes, plus de 7 milliards de taxes de valeur ajoutée payées à l’Etat du Sénégal chaque année, 30.000 emplois créés et plus de 50 milliards FCfa de chiffre d’affaires par an, les préoccupations du secteur des télécentres doivent être entièrement prises en compte dans le processus de libéralisation, selon le président de l’Unetts, Bassirou Cissé. L’Union nationale des exploitants de télécentres et téléservices du Sénégal (Unetts), tout en notant les efforts positifs du directeur général de l’Art dans la régulation du secteur des télécommunications, a souhaité le renforcement des pouvoirs de cette agence aussi bien au niveau de sa direction générale que de son Conseil de régulation. " L’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) doit non seulement se charger de l’information des différents services de l’Etat, mais surtout créer la symbiose entre l’administration électronique gouvernementale et le secteur priv é pour un véritable échange et une meilleure exploitation des données informatisées dans le Sénégal émergent ", a noté M. Cissé.

Le président de l’Unetts a fait un certain nombre de propositions devant aller dans le sens d’une libéralisation réussie du secteur des télécommunications au Sénégal. Les exploitants des télécentres et téléservices, a-t-il noté, souhaitent voir l’Etat se désengager totalement, avant septembre 2006, du capital de la Sonatel, la création urgente d’un comité de suivi de la libéralisation du secteur des télécommunications au Sénégal, le relèvement de 7 %, en 2006, à 8,5 % en 2008 de la formation du produit intérieur brut. M. Cissé a également émis le souhait de voir les autorités procéder à l’attribution urgente de la 3ème licence pour l’exploitation globale des services de télécommunications au Sénégal, au relèvement de la densité téléphonique de 20 % en 2008 à 30 % en 2010 et à l’accroissement du flux des investissements dans ce secteur de l’ordre de 100 milliards FCfa par an.

Afin de sauvegarder le secteur des télécentres au Sénégal, l’Unetts est pour que l’Etat publie immédiatement le cahier des charges régissant l’exploitation des télécentres au Sénégal et fasse en sorte que la Sonatel revoie à la baisse le prix de l’unité téléphonique accordée aux gérants (ce prix est de 60 F Cfa l’unité), a noté M. Cissé Selon lui, l’Unetts est également pour que des facilités d’acquisition de matériels informatiques soient accordées à ses membres, afin que certains d’entre eux puissent se lancer dans les téléservices.

Mamadou Sy

(Source : Le Soleil, 18 février 2006)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)