twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télécommunications : Il n’ y a pas de brouillage de fréquences, selon l’ART

mercredi 21 décembre 2005

Il n’y a pas de contentieux, ni de brouillage entre les différentes fréquences attribuées au Sénégal. C’est qu’a affirmé hier les responsables de l’agence de régulation des fréquences (ART) qui a organisé, hier, une journée de vulgarisation des procédures de gestion des fréquences à destination des principaux utilisateurs.

Le directeur général de l’Agence Daniel Goumalo Seck, a rappelé, hier, la principale mission de l’ART qui est, entre autres, d’assurer la planification, la gestion et le contrôle des fréquences et du plan national de numérotation. « La réalisation de cette mission requiert un ensemble de conditions dont l’une des plus importantes est l’appropriation, par les utilisateurs que vous êtes, des dispositions réglementaires relatives à l’exploitation des réseaux des radiocommunications et du respect de la réglementation. » a rappelé hier, Daniel Goumalo Seck aux principaux utilisateurs de fréquences conviés à l’atelier d’hier. La connaissance et le respect des procédures de gestion des fréquences, selon le directeur général de l’ART, permettront de mieux organiser le spectre et, par conséquent, d’assurer une meilleure qualité des communications radioélectriques.

Après ces propos liminaires du directeur général, des exposés du directeur chargé de la Réglementation et du contentieux suivi de son collègue des Radiocommunications ont permis d’engager un débat entre l’ART et les usagers des fréquences. Rien que des suggestions sont faites à l’Agence pour une dynamique dans les missions qui lui sont assignées par l’Etat. Car selon Pape Ciré Seck, le directeur chargé des Radiocommunications, il n’y a pas de contentieux, ni de brouillage entre les différentes fréquences attribuées depuis lors au Sénégal...

O. DIOUF

(Source : Le Soleil, 21 décembre 2005)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik