twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télécentres Mobiles : Les Sénégalais ont le choix

samedi 5 août 2006

Le Sénégal a cette particularité que les télécentres constituent une composante essentielle, pour ne pas dire principale de l’appareil de stimulation de la consommation téléphonique. D’après les informations près de 40 à 50% du chiffre d’affaire de la Sonatel proviendrait des télécentres.

Les télécommunications étant un principal moteur de développement, le télécentre est donc devenu un véritable phénomène économique et social tant par la place qu’il occupe dans le réseau global de télécommunications que par la création d’emplois qu’il permet.

La pénétration fulgurante du cellulaire a apporté une autre dimension, d’autres perspectives et ouvre un horizon de possibilités qui semble être sans limite.

Ce nouveau développement permet de tirer parti des poches non exploitées surtout en milieu rural et semi urbain et ouvrent de nouvelles opportunités grâce aux télécentres mobiles

Ces dernières années les télécentres mobiles ont commencé en effet à faire leur apparition. Il s’agit de systèmes basés sur le cellulaire et permettant de déployer des télécentres de façon quasi instantané, partout où le signal GSM est disponible. Les principaux acteurs, Digital Net et Way2comm avec son Adondo, proposent des solutions très attrayantes que nous connaissons déjà tous.

Un nouvel arrivant, le Winner (Aftelcom), vient rejoindre le peloton.

Cet appareil très simple apporte des innovations fort intéressantes :

Tout d’abord, il est capable de prendre plusieurs SIM, ce qui permet de travailler avec plusieurs opérateurs, et d’orienter automatiquement l’appel vers le réseau le moins cher. D’autre part, il s’intègre facilement à un télécentre traditionnel. Il suffit de brancher la ligne fixe du télécentre et là aussi les appels vers les numéros fixes sont automatiquement orientés vers la ligne fixe au lieu du GSM, réduisant ainsi considérablement les coûts

Mais là où le Winner est impressionnant, c’est dans ses fonctions de gestion à distance grâce à un...portable

Si vous avez un ou plusieurs télécentres confiés en gérance, il vous suffit d’envoyer un SMS à l’appareil qui vous retourne aussitôt un SMS sur votre portable indiquant la recette de la journée ainsi que le nombre d’appels effectués. Donc sans bouger vous savez exactement ce qui se passe dans vos télécentres.

DigitalNet, Adondo, Winner les choix sont là. Et qui sait, à l’heure où nous écrivons, de nouveaux arrivants frappent à la porte, montrant ainsi que quand il s’agit de Nouvelles Technologies de l’information (NTIC), les Sénégalais ne sont pas en reste ou laissés pour compte.

Yaka Wane
yakawane@hotmail.com
(Source : Seneweb 5 août 2006)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)