twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Technologies : le CRAT veut répondre aux défis du continent

jeudi 24 mai 2012

Le Centre régional africain de technologie (CRAT) doit devenir ‘’une institution majeure’’ pour répondre aux attentes des Africains dans la promotion d’un développement intégral et durable, a indiqué jeudi son directeur exécutif Abderrahim Doumar.

‘’Unique dans son genre, le CRAT doit être une institution majeure pour répondre positivement au challenge des Africains’’, a dit Abderrahim Doumar lors d’une conférence de presse.

Le CRAT ambitionne d’être, pour les pays africains, un instrument efficace d’impulsion, de renforcement, de coordination et d’intégration des capacités et stratégies technologiques nationales, sous-régionales et régionales, pour promouvoir un développement intégral et durable dans la région, rappelle un document de presse.

Institution intergouvernementale autonome créée en 1977 sous l’égide de la Commission économique des Nations unies (CEA) et de l’Organisation de l’unité africaine, devenue l’Union africaine (UA), le CRAT compte aujourd’hui 31 pays membres.

Abderrahim Doumar a signalé les difficultés financières de sa structure dont le budget est inférieur à celui de l’UNESCO, alors qu’elles ont le même mandat. ‘’Si l’on veut une économie debout, il faut travailler sur les capacités technologiques’’, a dit le directeur exécutif.

‘’Pour réussir le développement technologique, il faut que les partenaires contribuent financièrement, car les pays africains ont des moyens limités’’, a-t-il déclaré, déplorant en même temps ‘’un problème de management à ce niveau’’.

Pour M. Doumar, il est nécessaire de ‘’développer la coopération Sud-Sud qui sera appuyée par le nord’’, dans la mesure où le CRAT est ‘’une institution africaine créée par les Africains pour les Africains’’. ‘’On ne veut plus que ce soit une coopération entre les pays créateurs de savoir et les pays consommateurs’’, a-t-il dit.

‘’L’Afrique qui fait 15% de la population mondiale ne produit que 1% de la production mondiale dans le domaine de la technologie. Il y a donc un challenge énorme qui est de développer la vie quotidienne des citoyens dans les villages’’, a-t-il encore relevé.

Dans le but de donner plus de visibilité à l’institution, l’idée de créer des bureaux a été soulevée en 2010, a rappelé M. Doumar, ajoutant qu’une ‘’restructuration a été faite pour répondre aux attentes des pays avec le lancement d’antennes et de bureaux régionaux’’.

A travers cette initiative, le CRAT se veut plus proche des Etats membres dans l’identification des besoins, la mise en œuvre et le suivi des activités. Par ailleurs, ces antennes constitueront des pôles d’excellence technologique au service du développement, a-t-il expliqué.

C’est dans ce sens que le CRAT a ouvert un premier bureau à Oujda (Maroc), le deuxième à Malabo (Guinée équatoriale), en collaboration avec les pays concernés qui définissent eux-mêmes les critères de choix, a dit le directeur exécutif. Il a par ailleurs annoncé qu’un bureau de liaison sera installé en Europe.

(Source : APS, 24 mai 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)