twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Système informatique des Ipm : Une plateforme commune en gestation

mardi 16 février 2016

La mise en place d’un système d’assurance maladie fiable constitue un défi majeur pour garantir un égal accès des soins à l’ensemble des populations. C’est pourquoi les autorités ont procédé hier à l’ouverture de l’atelier de validation axé sur l’étude diagnostic de l’existant informatique des Institutions de prévoyance maladie (Ipm) du Sénégal.

Pour faciliter la disponibilité des données statistiques des Institutions de prévoyance maladie (Ipm), un projet de système d’information financé par l’Agence française pour le développement (Afd) est mis en place hier avec pour objectif le fonctionnement d’une plateforme de gestion commune qui permettra d’harmoniser les pratiques et outils de gestion des Ipm. Ce projet va faciliter la production de données statistiques. Il requiert dès lors une connaissance préalable de la situation du système informatique des structures en charge de la couverture maladie des travailleurs et des membres de leur famille.

En effet, les Ipm utilisent dans leur organisation et leur fonctionnement des outils de management et de gestion ainsi que des supports techniques et informatiques non harmonisés. Cette situation engendre parfois des problèmes d’accès à leurs données. C’est pour remédier à cette situation que tous les acteurs se sont retrouvés hier à cette rencontre de partage. Auparavant un diagnostic préalable a été fait sur l’état des lieux de la situation informatique, l’analyse des informations et l’identification des besoins en matière de système d’information.

« Au regard de l’importance du projet, il est nécessaire qu’un effort collectif soit déployé pour mener à bien la mission. C’est d’ailleurs ce qui justifie la composition du comité technique qui comprend des représentants des différents cafteurs de l’assurance maladies, des informaticiens et des statisticiens », a dit Alpha Ndiaye, président de la commission de supervision et de régulation des institutions de sécurité sociale. Le représentant du ministre est persuadé que chacun des membres, dans son domaine de compétence, apportera une contribution effective à la finalisation du document.

L’un des axes prioritaires de la réforme de l’assurance maladie obligatoire porte sur la correction de la gouvernance des Institutions de prévoyance maladie. Celle-ci devrait permettre à terme, non seulement, de renforcer les capacités des acteurs, mais aussi et surtout d’améliorer l’équipement informatique de l’Ipm. Selon Renald Lemain, expert en informatique, dans l’organisation et le fonctionnement des Ipm ainsi que dans leurs relations avec la tutelle et les autres organismes partenaires, il y a une absence de liens fonctionnels, d’échanges d’informations et de flux de données à temps réel.

A l’en croire, ce manquement s’explique notamment par l’absence d’un manuel de procédure comptable type, de supports techniques harmonisés, d’outils de gestion standardisés au niveau de ces institutions. Dans la perspective de la mise en œuvre de cette première phase, le consultant a été recruté pour mener l’étude diagnostique de la situation informatique des Ipm.

Oumar Ba

(Source : Le Soleil, 16 février 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)