twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Surtaxe appels entrants : La Sonatel en flagrant d’élit d’enrichissement illicite

jeudi 9 avril 2015

Revoilà la Sonatel avec ses appels entrants surtaxés. En début de semaine, les Cadres de la Sonatel ont tenu un point de presse pour démentir le Ministre des Télécommunications et soulever la polémique sur les appels entrants. Ils ont encore pointé du doigt l’entreprise Global Voice. Mais les sénégalais ne savaient pas qu’aux moments où ces Cadres de la Sonatel s’adressaient à la presse, Orange appliquait officiellement ce jour même 7 avril 2015, une augmentation tarifaire sur les appels internationaux. Le montant de la hausse est de 0,23 centimes d’euros soit 150, 65 CFA pour la minute entrante au Sénégal. Cette augmentation est effective depuis le 7 Avril 2015 jour de la conférence de presse des Cadres. De qui se moquent ces sonateliens ?

Cette haute représente une augmentation de 13 CFA par minute. Par ailleurs, si on considère le volume total des minutes entrantes à 100 millions par mois par exemple, la Sonatel étant le leader avec plus de la moitié de ce trafic, elle va engranger plus de d’un million d’euros au minimum de revenus mensuels supplémentaires générés par l’augmentation.

Pour rappel, tout est parti en septembre 2009 alors que le prix de la minute entrante était de 65 CFA. Alors, Orange décide d’augmenter unilatéralement la minute à 92 CFA. Le Gouvernement du Sénégal, l’Artp fermérent les yeux, les consommateurs avalèrent la pilule sans tressaillir malgré la douleur dans ce contexte de crise économique.

Avec l’application de la surtaxe, le prix de la minute augmente à 137 CFA et 45 CFA devaient aller à l’Etat du Sénégal. C’était un pactole mensuel de 5 milliards pour l’Etat. La Sonatel s’oppose farouchement à ce projet. A l’époque ces Cadres et syndicalistes décriaient le projet sous le prétexte que la Sonatel allait tomber en faillite si la surtaxe était appliquée. C’est dans ce contexte que le président Me Abdoulaye Wade avait suspendu la mesure qui sera abrogée par le président Macky Sall. Immédiatement, après cette décision gouvernementale, les tarifs sur les appels entrants devraient baisser jusqu’à 92 CFA comme avant la hausse. Ce qui ne fut pas le cas. Depuis l’abrogation du décret en mai 2012, les opérateurs ont maintenu et même augmenté le prix de la minute et encaissent un pactole de plus de 5 milliards par mois sans que l’Etat n’en tire profit.

A ce jour, la surtaxe a généré plus de 180 milliards qui ont été empochés par les opérateurs. Les Opérateurs n’ont rien reversé à l’Etat du Sénégal durant toute cette période. Et pourtant « Tigo » applique un tarif de 197 CFA par minute, et « Expresso » 145 CFA par minute. L’Etat perd sur tous les plans.

Aujourd’hui, la Sonatel fait de la manipulation et de l’intoxication en évoquant Global Voice lors de son point de presse alors que la hausse est de leur responsabilité. Leur stratégie c’est de faire croire aux Sénégalais s’il y a augmentation ce sera de la faute de Global Voici. Ce qui est archi faux. Les Sénégalais l’ont d’ailleurs compris.

(Source : Médiafrik, 9 avril 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)