twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Soutien aux télévisions sénégalaises : La France zoome sur des productions de qualité

lundi 19 décembre 2005

La 2Stv, par la plume de son patron, El Hadji Ndiaye, a paraphé un document du ministère français des Affaires étrangères qui fait d’elle la 12è bénéficiaire de la Convention française de soutien aux télévisions africaines. La 2STV n’a pas reçu de chèque des mains de l’ambassadeur de France à Dakar, André Parant. La signature qu’a apposée le vendredi 16 décembre son directeur à côté de celle du Haut Représentant de la République Française donne plutôt accès aux ressources humaines de la 2STV à un plan de formation. Notamment en gestion, production, programmation, publicité... bref, toute chose pouvant permettre à cette chaîne à vocation culturelle de se bonifier et de se hisser à un niveau élevé de la performance télévisuelle. On ajoute que la 2STV va bénéficier, dans le cadre de ladite convention, de l’expertise de Canal France International (Cfi). « Outre les solutions prioritaires qui auront été diagnostiquées, le partenariat pourrait porter sur des aspects plus précis », a précisé un collaborateur de l’ambassadeur.

Le challenge qu’il est demandé aux télévisions bénéficiaires de la Convention de relever, est la qualité. Car, d’après les officiels français à la cérémonie de signature, tout se joue à ce niveau. « Si vous avez un bon concept d’émission et que la qualité n’y est pas, vous le dévalorisez et le public a tendance à ne pas suivre » a estimé l’un d’eux, en marge de la cérémonie protocolaire. Par ailleurs, en faisant signer la Convention de soutien aux télévisions africaines, la France veut que soit « renforcée la place de l’image africaine dans les programmes télévisuels produits par les Africains », et que ces télévisions participent davantage à l’enrichissement de la diversité culturelle au lieu d’être des diffuseurs de produits venus d’ailleurs. On rappelle que jusqu’ici, seules les télévisions nationales bénéficiaient des avantages de cette convention mais que d’après le constat, elles ne jouaient pas le bon jeu. « Ces télévisions, trop tendancieusement politisées, proposent toujours des navets, ce qui rend sans effet le soutien des partenaires » a fait remarquer sous anonymat un haut responsable de la 2STV. Naturellement, l’on a fortement plaidé ce vendredi pour la libéralisation de l’espace audiovisuel au Sénégal dans l’optique du « renforcement de la démocratie ».

Le personnel de cette chaîne a répondu présent comme un seul employé à la cérémonie. Ce qui est somme toute normal, puisque c’est à lui qu’est offerte l’opportunité de se former pour, en principe, mieux rendre service au Sénégal et à l’Afrique. Sous ce rapport, Bacar Dia, ministre de l’Information a reconnu que le gouvernement de Macky Sall mérite le blâme. « C’est lui (Ndlr : ce gouvernement) qui devait le faire. Mais puisqu’il ne le fait pas et que nos partenaires le font, c’est tant mieux », a déclaré le ministre. El Hadji Ndiaye a profité de l’occasion pour rappeler au président Wade, devant Thione Seck et Ismaël Lô, entre autres artistes présents, sa promesse de « défiscaliser les produits musicaux » qui serait l’un des gages de sa volonté d’éviter le blâme de son ministre Bacar Dia.

Félix NZALE

(Source : Sud Quotidien, 19 décembre 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)