twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sortie de promotion à l’UVS : Encore du chemin à faire !

jeudi 29 mars 2018

La cérémonie de graduation de 418 étudiants se tiendra ce samedi 31 mars 2018. Entre le problème global de la connectivité pour permettre aux étudiants de suivre convenablement les enseignements, la prise en charge médicale des étudiants, les capacités d’accueil loin des normes assorties dans les Espaces numériques ouverts (ENO) et la charge locative des bâtiments, l’UVS qui compte aujourd’hui près de 20.000 étudiants, a encore du chemin à faire.

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mary Teuw Niane, présidera, ce samedi 31 mars au Grand Théâtre Bakary Traoré, la cérémonie de graduation de la première promotion de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS). Ils seront 418 diplômés répartis entre cinq (5) filières à recevoir leurs parchemins. Les filières de l’Anglais et des Mathématiques appliquées à l’informatique enregistrent respectivement 94 et 53 diplômés. Pour les filières des Sciences économiques et de Gestion, ils sont 83 étudiants à valider le premier cycle. 44 étudiants pour les Sciences juridiques et politique et 144 étudiants pour la Sociologie participeront à la cérémonie de graduation.

« Nous sommes sur des taux de réussite moyens, par filière et par année, compris entre 65 et 75%. Une moyenne largement au-dessus des résultats des universités classiques. L’UVS a réussi à s’aligner des critères de performance du point de vue de la réussite étudiante », a indiqué M. Dia, directeur des Etudes, de la Recherche et de l’Innovation face à la presse hier, mercredi 28 mars 2018.

Toutefois, même si les statistiques avancées par les responsables de l’UVS sont salutaires, il n’en demeure pas moins que le taux de réussite prête à équivoque. En effet, l’UVS avait enregistré 2000 étudiants qui se sont inscrits administrativement en 2014. « Ils étaient 1500 à démarrer en réalité les cours », soutient M. Dia, avant d’indiquer que « le taux de réussite est de 60% en première année. En deuxième année, dit-il, l’UVS a enregistré un bond de 5%, soit 65% de réussite. Le taux de réussite est monté jusqu’à 75% en troisième année. Cette promotion a amélioré son taux de réussite ».

En dépit de relever ce défi d’accroitre le taux dans un contexte de massification, la première sortie de promotion a enregistré 418 étudiants sur 1500, soit un taux de réussite de 27%. En attendant d’avoir des explications plus claires, le coordonnateur de l’UVS a soutenu hier, mercredi 28 mars, que la rupture du mode d’enseignement est un des facteurs favorisant le taux d’abandon et le taux de redoublement. « Nous avons mis en place Comodal, un modèle pédagogique adapté qui se caractérise par la coexistence en simultané de modes de formation en présentiel et à distance. En outre, le mode de diffusion s’adapte aux besoins et préférences de l’étudiant », déclare le professeur Moussa Lô.

Un des défis majeurs pour l’UVS, c’est le relèvement du plateau technologique car le problème global de la connectivité, pour permettre de suivre convenablement les enseignements, persiste. Sur la question des œuvres universitaires, l’UVS envisage de procéder à la prise en charge médicale des étudiants. Les responsables de l’UVS ont annoncé la matérialisation de ce point revendiqué par les étudiants, car des initiatives sont prises dans ce sens avec prochainement des compagnies d’assurance.

En attendant la livraison des bâtiments des ENO, l’UVS accueille ses étudiants dans 12 bâtiments provisoires répartis dans le territoire national. La charge locative est évaluée à 190 millions par an en 2017. Elle prendra la courbe ascendante en 2018 avec un montant de 200 millions prévus pour payer le loyer. Pour le coordinateur de l’UVS, 50 ENO seront construits d’ici 2022. 16 sont en cours de construction et devront être bientôt livrés. En attendant l’élargissement de la carte des ENO et la mise à niveau du calendrier académique, l’UVS a un long chemin devant elle.

Ibrahima Baldé

(Source : Sud Quotidien, 29 mars 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)