twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sonatel mobile - Désagréments du réseau Alizé : Les conséquences d’une inconséquence

mardi 11 janvier 2005

Pas de dysfonctionnement du matériel mais seulement une plus grande demande sur le réseau. Les clients du réseau Alizé ont connu des désagréments durant toute la semaine passée. Du côté de la boîte, on parle de mieux faire pour éviter que ce genre de situation ne se répète.

« Nous n’avions pas prévu la propension des clients à vouloir tous utiliser leur crédit en même temps. Le succès de l’opération a battu de loin nos prévisions et nos attentes. Nous reconnaissons cette erreur d’imprévision. » C’est ce qu’à servi comme explication le directeur de la Sonatel Mobiles, M. Léon Charles Ciss, au cours de la conférence de presse, organisée hier par la structure qu’il dirige. Les clients du réseau téléphonique Alizé ont connu des désagréments avec un réseau presque inaccessible « durant toute la semaine dernière et qui a connu un répit durant le week-end et qui va s’estomper la semaine prochaine, explique M. Ciss. L’effet boomerang du bonus de 5 000 francs, spécial Nouvel an du 03 au 05 janvier 2005, n’a pas été prévu par Alizé.

Même si M. Ciss explique « que nous faisons toujours des études préalables avant de lancer un nouveau produit ou avant de faire des investissements ». Pour ce cas-ci, cela n’a pas été, selon toute vraisemblance, une préoccupation chez Alizé. Son réseau a connu beaucoup de perturbations et causé des désagréments à une nombreuse clientèle. Pourtant M. Ciss s’évertue à expliquer qu’ « il n’y a pas de dysfonctionnements du matériel, mais une multiplication du besoin par 10. Et une croissance de 1000%. Ce qui fait que le matériel a atteint sa capacité maximale, durant toute la durée de la semaine ».

Pour le moment, on ne veut pas parler du chiffre d’affaires engendré par le spécial nouvel an. Une opération qui a connu 150 mille nouveaux abonnés, une vente de plus de 170 mille cartes par jour et de plus de 1 million 980 mille tentatives par heure soit plus de 450% en temps normal.

M. Ciss explique que le service Alizé a fait des opérations d’investissements de 22 milliards de francs Cfa durant l’année 2004 pour couvrir la quasi-totalité des régions du Sénégal et le réseau a connu une croissance de 70%. Des efforts qui ont été entrepris pour faciliter l’accès à la téléphonie mobile de même que pour étudier la possibilité de baisser les tarifs afin d’augmenter le nombre d’abonnés

Safiètou KANE

(Source : Le Quotidien, 11 janvier 2005)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)