twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sonatel est une entreprise citoyenne, pas une vache à lait

jeudi 11 novembre 2004

Dans une contribution parue dans votre édition du samedi 6 novembre 2004, un certain Moussa Fall, ancien sonatélien plus connu sous le nom de G. K s’interroge sur Sonatel sous le titre « La Sonatel, une vache à lait pour qui ? », en essayant de démontrer l’inexistence d’actions citoyennes de Sonatel, contribuant au développement économique et social du Sénégal.

Tout d’abord, Sonatel n’a pas à être une vache à lait pour qui que ce soit. C’est une entreprise normale qui doit satisfaire ses clients, faire des bénéfices pour investir, se développer et rémunérer ses actionnaires. Les faits étant têtus, il nous amène à évoquer, pour la bonne information de vos lecteurs, quelques unes des réalisations de Sonatel visant à relever les défis économiques, sociaux et culturels auxquels font face les pouvoirs publics du Sénégal.

- De 1997 à nos jours, 350 milliards de francs Cfa ont été investis par Sonatel : pour développer les télécommunications au Sénégal qui possède l’un des réseaux les plus modernes et les plus performants du continent ; ceci permet à notre pays de jouer un rôle majeur dans le Nepad (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique) ;

- Sonatel est la seule entreprise qui procède à une baisse de ses tarifs tous les ans ; il n’existe pas d’autres exemples au Sénégal, les tarifs de Sonatel sont les plus bas du continent ;

- 30 000 emplois ont été créés avec les télécentres et les distributeurs de cartes ;

- Pour mieux soutenir les actions des pouvoirs publics dans les domaines de l’éducation, de la santé et de la culture, Sonatel a créé une fondation d’entreprise. La plus grande initiative d’une entreprise privée en matière de lutte contre le paludisme est à l’actif de la Fondation Sonatel à travers le téléthon organisé l’année dernière et qui a permis de collecter près de 550 millions francs Cfa. Au moment où l’auteur fait publier sa contribution, la Fondation Sonatel, en partenariat avec la ville de Dakar, organise des journées de prise en charge médicale gratuite (consultation, analyse, médicaments) pour les personnes du 3e âge ; cette action va se poursuivre jusqu’au 31 décembre, les soutiens multiformes de la Fondation Sonatel dans les différents secteurs cités plus haut font d’elle le premier mécène du pays ;

- Sonatel a toujours répondu aux appels à la solidarité du gouvernement face à certains fléaux : Sinistrés du nord en 2002, drame du Joola en 2003 et récemment la lutte contre l’invasion acridienne.

Nous pourrions citer le soutien de Sonatel aux lions du football, aux bourses octroyées aux meilleurs élèves du concours général etc. En ce qui concerne les chiffres farfelus et complètement faux avancés par l’auteur comme étant la rémunération du directeur général de Sonatel, ils traduisent tout simplement la malhonnêteté et la malveillance qui animent ce messieur qui, vraisemblablement, poursuit des objectifs inavoués dans son article. ( ) S’agissant de la durée du directeur général à son poste, elle serait scandaleuse s’il était illustré par une gestion gabegique et non transparente de la société.

Bien au contraire, grâce à sa vision, à la compétence et au professionnalisme des femmes et des hommes de Sonatel, il a prouvé qu’un sens élevé des responsabilités et une transparence totale sont les éléments de la réussite sur le long terme.

Ainsi, ce que les Sénégalais et les Africains retiennent de Sonatel, c’est la performance, la référence, un modèle de management en somme... une success story qui doit servir d’exemple aux entreprises de notre continent sur la voie du progrès.

C’est cela la réalité monsieur Fall alias G. K et de grâce arrêtez vos calomnies et votre méchanceté et ayez le courage de reconnaître la réussite des autres.

Moustapha DJIGAL
Agent de la Sonatel Jet-d’Eau

(Source : Wal Fadjri, 11 Novembre 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)