twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sonatel-Vente des actions de l’Etat à France Télécom : L’Etat a-t-il reculé pour mieux sauter ?

vendredi 26 février 2010

Quelques jours après l’annonce par la presse de la vente à France Télécom, des actions de l’Etat à la Sonatel, les cadres de cette société se sont d’abord retrouvé trois jours durant, à Saly Portudal, avant que les syndicalistes de l’entreprise ne rencontrent, avant-hier, le conseiller du Chef de l’Etat en matière de Ntic, M. Thierno Ousmane Sy. Au sortir de la rencontre du Palais de la République, les deux parties semblent avoir harmonisé leurs positions. Et pour ce faire, un communiqué conjoint soutenant que « jusqu’à la date de ce jour-ci, 24 février 2010, aucune action de l’Etat du Sénégal n’a fait l’objet de vente ». Est-ce à dire qu’il y a toujours une volonté de l’Etat de vendre ses actions comme annoncées par la presse ? Tout porte à le croire.

(Source : Ferloo, 26 février 2010)

Post-Scriptum

Le texte du communiqué conjoint

« Suite aux articles de presse ayant affirmé que l’Etat du Sénégal aurait déjà vendu à France Télécom ses actions permettant à cette dernière de détenir le contrôle majoritaire absolu dans le capital social de la Sonatel, M. Thierno Ousmane Sy, Conseiller de Monsieur le président de la République, en charge du dossier et en relation avec les autorités compétentes, a bien voulu inviter les partenaires sociaux de la Sonatel à une réunion de mise à niveau afin de lever toute ambiguïté sur la vente des actions.

Ce faisant, après échanges des points de vue entre les deux parties sur la question, M. Thierno Ousmane Sy et l’Intersyndicale de la Sonatel (SYTS, SNTPT et l’ACSON) ont décidé conjointement d’informer l’opinion publique nationale et internationale sur les points suivants :

1.Jusqu’à la date de ce jour-ci, le 24 février 2010, aucune action de l’Etat du Sénégal n’a fait l’objet de vente. L’Etat du Sénégal a réaffirmé sa volonté de traiter ce dossier de manière consensuelle entre les parties prenantes et compte sur la volonté de tous pour préserver en toutes circonstances les intérêts du pays.

2.L’Etat du Sénégal décide d’accélérer le traitement de ce dossier pour une finalisation dans les meilleurs délais.

3.Il a été rappelé que les dispositions du protocole signé le 30 avril 2009 entre l’Etat du Sénégal, les partenaires sociaux et le secteur privé national restent valides et notamment qu’une solution nationale sera privilégiée en cas de vente ».

L’Intersyndicale de la Sonatel
Po. M. Ibrahima Konté

Le Conseiller du Président de la république chargé des NTIC
M. Thierno Ousmane Sy

Fait à Dakar le 24 février 2010

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)