twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Somalie : La coupure d’internet est un « désastre majeur »

lundi 10 juillet 2017

La Somalie est privée d’internet depuis bientôt deux semaines. C’est l’endommagement d’un câble sous-marin qui a provoqué cette coupure géante qui concerne le sud du pays, dont la capitale Mogadiscio. Une coupure qui commence à sérieusement affecter la vie économique.

Dix millions de dollars de pertes pour l’économie somalienne par jour, 130 millions depuis deux semaines. C’est le bilan alarmant dressé dimanche 9 juillet par le ministre des Postes et Télécommunications, Abdi Anshur Hassan, de ce qu’il qualifie de « désastre majeur ».

Le seul câble de fibre optique reliant la Somalie au réseau mondial a été endommagé par un navire commercial non identifié, dans l’océan Indien, le 23 juin dernier. Des ingénieurs ont été dépêchés du sultanat d’Oman pour intervenir d’urgence et le ministre affirme qu’internet devrait revenir « cette semaine ».

Mais les Somaliens, dans le pays comme dans l’imposante diaspora, sont devenus très dépendants de leur connexion à la Toile. Car il faut dire que depuis l’arrivée de la fibre optique, en 2014, le secteur tertiaire du pays est en pleine progression : développeurs web, graphistes, médias, commerçants, mais aussi services gouvernementaux et bancaires s’appuient très largement sur le courrier électronique et les bases de données connectées.

De plus, la coupure s’est produite quelques jours avant l’Aïd et les célébrations de l’indépendance, un moment où les Somaliens du monde entier ont un usage intense des services en ligne.

Ceux qui ont les moyens peuvent revenir à la situation d’avant 2014 : la connexion par satellite, lente et coûteuse, à raison de 5 dollars de l’heure.

(Source : RFI, 10 juillet 2017)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)