twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sidy Lamine Niasse sur la convention entre Startimes et la Rts : ‘C’est du bluff, le comité pour le numérique n’est même pas au courant’

mardi 24 août 2010

S’exprimant dans Actu Médias, l’émission réservée aux médias sur Walf Tv, le président directeur général du groupe Wal Fadjri estime que le protocole d’accord, signé samedi entre une société privée chinoise, Startimes et la Rts pour le passage de la télévision publique au numérique, n’est que du bluff. Sidy Lamine Niasse s’appuie sur la non saisine du Comité pour le numérique du ministère de la Communication dont il est membre.

La convention signée samedi dernier entre la radio télévision sénégalaise (Rts) et la société chinoise Startimes n’est que du bluff. L’avis est de Sidy Lamine Niasse, représentant les télévisions privées dans le Comité national pour le numérique. Le président directeur général du groupe Wal Fadjri, s’exprimant dans Actu médias sur Walf Tv, soutient que ‘le comité n’est pas au courant d’une telle signature, il n’a pas été saisi’.

La Rts passera de l’analogie au numérique d’ici 2015. Une convention d’un mon¬tant de plus de 60 mil¬liards de francs Cfa a été paraphée dans ce sens samedi dernier entre Babacar Diagne, Dg de la Rts, et le Pdg de Star-times, Pang Xin¬xing, en pré¬sence du chef de l’Etat, Ab¬dou¬laye Wade. ‘Ces 60 milliards, vous ne le verrez jamais’, estime le patron de Wal Fadjri. Pour lui, jamais une société privée ne donnera 60 milliards à une télévision publique. Selon lui, cette convention fait partie des nombreuses manigances orchestrées par Babacar Diagne sur l’espace médiatique sénégalais à quelques mois de son départ à la retraite.

Lors du journal télévisé de 20 heures sur la Rts samedi, Babacar Diagne a souligné que ‘la Rts va ache¬ver, dans trois ans, le dis¬po¬si¬tif total de pas-sage au nu¬mé¬rique dans toute l’éten¬due du pays. Nous se¬rons parmi les pre¬miers pays afri¬cains à le faire’. As¬si¬mi¬lant à une ‘ré¬vo¬lu¬tion’ le pas¬sage de la Rts de l’ana¬lo¬gie au nu¬mé¬rique, M. Diagne in¬di¬que que ‘cette conven-tion consti¬tue un très grand pas qui s’ins¬crit dans le sillage de la co¬opé¬ra-tion Chine-Afrique’. Pour sa part, le Pdg du groupe Wal Fadjri soutient que Walf Tv est déjà en numérique. ‘C’est juste un problème de récepteur, les téléviseurs ne sont pas encore adaptées au numérique, mais tout le matériel de Walf est en numérique’, fait savoir Sidy Lamine Niasse.

Fatou K. Sène

(Source : Wal Fadjri, 24 août 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)