twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Seyni Malan Faty, Directeur de l’économie et des marchés à l’ARTP : ‘’On a eu presque 5 millions de résiliation pour l’ensemble des opérateurs’’

jeudi 16 février 2017

L’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) a finalisé le projet d’identification des abonnés de la téléphonie mobile. Dans cet entretien accordé à EnQuête, en marge d’un séminaire de partage avec les journalistes sur les 15 ans de l’Artp au service de la régulation, le directeur de l’économie et des marchés à l’Artp, Seyni Faty, indique qu’à la date du 26 novembre 2016, plus de 5 millions de numéros ont été résiliés.

Quels sont les grands projets déroulés par l’Artp, au cours de l’année 2016 ?

En 2016, l’Artp a travaillé en étroite collaboration avec le ministère des Postes et des Télécommunications. On a démarré par une extension de la licence 4G de Sonatel. Avec cette extension, nous avons procédé au renouvellement de la convention de concession, en mettant à jour le cahier de charges, pour intégrer des indicateurs de qualité de services et de couverture pour la voix et la data. Aujourd’hui, la convention de concession de Sonatel va jusqu’en 2027. On a aussi fêté un an de la portabilité, le 1er septembre 2016. Au 31 décembre 2016, nous avons 5 143 personnes qui ont voulu porter leurs numéros et qui ont eu à changer de réseau en gardant leurs numéros. Il y a une sanction contre la Sonatel pour non-respect des obligations des dispositions portant sur le droit des consommateurs pour 1,5 milliard de F Cfa. Il y a les projets des services universels. Nous avons installé du wifi dans 20 lycées d’excellence. Nous avons un projet d’installation de salles multimédias dans 100 lycées et collèges. Nous avons octroyé des tablettes numériques à 50 daraa.

Parlant de la 4G, le directeur général de l’Artp a souligné que seule la Sonatel a la 4G, mais pas la licence 4G. Qu’est-ce qu’il veut dire par là ?

Il disait que nous n’avons pas attribué de nouvelles licences, parce que la procédure pour de nouvelles licences, c’est un appel d’offres. Ce que nous avons fait, c’est étendre la licence de Sonatel à la 4G. Dans une licence, vous avez les différentes technologies. On a maintenant mis la 4G moyennant un montant que Sonatel a payé. Les autres opérateurs sénégalais sont en négociation pour avoir la 4G dans le périmètre de leurs licences.

Où en êtes-vous avec le processus d’identification des numéros ?

Nous avons finalisé le projet d’identification des abonnés du service de la téléphonie mobile. Au 26 novembre 2016, toutes les cartes Sim qui n’avaient pas été identifiées ont été résiliées. On a eu presque 5 millions de résiliation pour l’ensemble des opérateurs. Le projet va suivre son cours, parce qu’il faut qu’on arrive à sécuriser la base pour avoir des données fiables. C’est bien beau d’avoir identifié tout le monde, maintenant il faut s’assurer que cette identification est fiable. L’identification permet d’augmenter la sécurité des populations. Elle va diminuer la fraude Simbox, les ventes de cartes Sim à la sauvette. L’identification permet d’avoir des bases fiables pour lutter contre toutes ces pratiques.

Mais il existe toujours de la fraude dans le secteur des télécommunications, notamment sur les appels entrants. Quelles sont les mesures prises par l’Artp pour faire face ?

Pour les appels entrants, nous avons aujourd’hui une direction qui a mis en place un système de lutte contre la fraude avec un comité national composé des opérateurs et de l’Artp. Ils font des tests, des campagnes. Aujourd’hui, on a un système et on est en train de le densifier pour le sécuriser un peu plus.

Est-ce que vous avez réussi à démanteler des réseaux ou à mettre la main sur des trafiquants ?

Oui, en collaboration avec la Police et les gendarmes, on a réussi à mettre la main sur des trafiquants et on continue le combat. Tous les jours, on détecte 91 cartes Sim frauduleuses.

Depuis 2015, on parle d’un projet d’adressage national, est-ce que vous l’avez démarré ?

Le projet n’a pas encore commencé. Il ne concerne pas uniquement l’Artp. C’est un projet qui va regrouper plusieurs entités. L’Artp va participer au financement en donnant une subvention, mais il n’a pas encore démarré, parce qu’il y a d’abord une information au public à faire et des préalables à régler. C’est un projet très important pour le directeur général de l’Artp.

À quand le démarrage ?

Le démarrage est pour 2017. Il faut qu’il y ait d’abord une concertation avec les différentes entités qui s’occupent de cela. Ceux qui vous disent que le projet a démarré se trompent.

Le projet de ‘’free-roaming va démarrer au cours de l’année 2017, de quoi s’agit-il exactement ?

Pour ce projet, il faut vraiment féliciter le directeur général de l’Artp, parce que c’est lui qui a pris son bâton de pèlerin, a visité plusieurs pays frontaliers, ce qui a abouti à la signature d’un protocole d’accords avec 7 pays : le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, la Guinée Conakry, le Mali, la Sierra Léone et le Togo. Au plus tard, le 31 mars (2017), on doit le mettre en œuvre. À partir du 1er avril, les gens qui vont aller dans ces pays pourront recevoir des appels gratuitement. Ils ne vont plus payer une surtaxe. L’appel va être gratuit comme s’ils étaient au Sénégal et lorsqu’ils sont dans ces pays, ils pourront appeler comme s’ils étaient des résidents. Cela va permettre aux gens de pouvoir continuer à utiliser leurs cartes Sim et diminuer la facture de roaming.

Ngamby aliou Ndiaye

(Source : Enquête, 16 février 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)