twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Senior Manager à Micorosft : Jacques Bonjawo va gérer un programme d’éducation pour l’Afrique

vendredi 20 août 2004

Nouvellement créée, la section africaine de l’IT Academy, un programme éducationnel de Microsoft, vient d’être confié à Jacques Bonjawo, le Camerounais surnommé « l’Africain de Microsoft ».

Senior manager au siège central de Microsoft à Redmond, près de Seattle, Jacques Bonjawo avait pris une disponibilité depuis environ un an. Dans un communiqué daté du 18 août 2004, son service de presse explique que cette année sabbatique : « lui a permis de beaucoup voyager et de réfléchir sur le rôle que peut jouer la technologie dans l’Education et la formation en Afrique ».

Le programme IT Academy est, selon les explications de l’éditeur Microsoft : « basé sur un abonnement annuel qui se propose d’aider les établissements d’enseignement à compléter leurs propres cursus dans le domaine des Technologies de l’Information, qu’il s’agisse de formations bureautiques ou de formations en administration de réseaux ou en développement ».

Pour l’Afrique, l’IT Academy devrait notamment permettre aux institutions d’Enseignement supérieur de se doter des moyens de former leurs étudiants aux Technologies de l’Information et de la Communication, afin qu’ils puissent s’insérer facilement dans la production, en trouvant un emploi. Du reste, estime Jacques Bonjawo, il existe : « une grande inadéquation entre la formation classique et les besoins sur le marché du travail [et] nombreux sont nos diplômés qui, aujourd’hui, sont au chômage. Il faut absolument casser ce système ». Bonjawo explique ainsi son nouveau rôle chez le géant du logiciel : « je suis responsable de 46 pays africains et dois les visiter tous plus d’une fois, afin d’expérimenter moi-même les réalités sur le terrain. Mais j’ai la certitude que cette démarche ne sera pas vaine, car l’expérience de l’Université Virtuelle Africaine, allant dans le même sens, s’avère déjà très positive ».

Auteur de « Internet, une chance pour l’Afrique » (éditions Karthala, 2002), Jacques Bonjawo est un homme très occupé. Président du Conseil d’Administration de l’Université Virtuelle Africaine, il a présidé plusieurs jurys de prix (RFI-Net Afrique, Initiative Africa, etc.) et reste un conférencier particulièrement sollicité. Résolument attiré par les problèmes de l’Education en Afrique, il a aussi mis sur pied, en mars 2004, la Fondation Joseph Bonjawo (du nom de son père), dans le but d’aider, à travers des bourses, des bacheliers africains à poursuivre leurs études et à développer leur potentiel.

A Dakar, où il avait donné, le 27 juillet 2001, sous l’égide de la Fondation Pathfinder et d’Osiris, une conférence sur « Les enjeux d’Internet pour l’Afrique », Bonjawo revient, en septembre, pour présider, les 17 et 18, le Conseil d’administration de l’Université Virtuelle Africaine.

ALAIN JUST COLY
aljust@aljust.net

(Source : Le Soleil 20 aout 2004)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)