twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : les travailleurs de Tigo préoccupés par la « dégradation » de la situation de l’entreprise

vendredi 8 février 2019

Le nouveau directeur général de TIGO Sénégal dont la nomination a été officialisée mercredi 06 février 2019 aura du pain sur la planche et c’est peu dire. Et pour cause, le syndicat des travailleurs attend de Mamadou Mbengue qu’il « ait une gestion beaucoup plus autonome que celle que nous avons vécue l’année passée », plaide Alioune Badara Seck, le secrétaire général. » Nous n’avions pas manqué d’interpeler le directeur général démissionnaire sur la situation de l’entreprise par rapport à la complicité et aux limites objectives des directeurs qui sont à Tigo ».

Lors d’une sortie sur la Télé Futurs Médias (Dakar), l’organisation syndicale a clairement demandé à l’Etat du Sénégal de prendre toutes les dispositions nécessaires pour éviter une faillite du deuxième opérateur de téléphonie. La situation est elle aussi grave qu’elle est décrite ? Explique t-elle, au moins en partie, le départ pour le moins curieux de Mass Thiam ? Si l’on fustige des marges de manœuvres assez limitées par rapport aux autres membres du consortium qui a racheté l’entreprise, les Malgache et Français, la gestion de Yérim Sow, l’autre homme d’affaires du trio, n’est pas épargnée non plus si on en croit la rumeur tel que rapporté par le site Internet Xalima News repris par Osiris.sn.

Aussi, en dépit des investissements annoncés, le syndicat des travailleurs de TIGO dit relever un manque d’enthousiasme des clients peu contents de la qualité du réseau. Aussi, Alioune Badara Seck et ses camarades veulent que le gouvernement sénégalais se prononce clairement sur un plan de suppression d’emplois non encadré par une autorité de l’Etat, si on en croit l’organisation syndicale.

Elimane

(Source : CIO Mag, 8 février 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)