twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : la vérité sur la guerre des datacenters entre Orange et Tigo

mercredi 5 juillet 2017

Qui de Orange ou Tigo a le plus performant datacenter au Sénégal ? Depuis ces derniers jours, c’est comme une guerre de superlatifs par médias interposés qui s’est engagée entre les deux opérateurs de téléphonie. Mais, pour le président de l’Association sénégalaise des usagers des TIC (Asutic), c’est juste des « déclarations commerciales pour attirer les entreprises qui veulent externaliser leur système d’information ». Ndiaga Gueye soutient par ailleurs que seul l’organisme internationalement reconnu pour la certification et la classification de ces centres de traitement de données, Uptime Institute, est habilité à se prononcer sur le niveau de sophistication de l’infrastructure de chaque entreprise.

Lors de la présentation faite aux DSI en mai dernier, Samba Koita, le directeur technique de Tigo, deuxième opérateur au Sénégal, avait fait savoir que le datacenter de la filiale sénégalaise du groupe suédo-luxembourgeois Millicom a reçu la certification Tiers 3 pour avoir répondu aux 45 critères d’exigence requis par l’organisation (Ndlr, Uptime Institute) devenant ainsi le premier centre de traitement de données dans la catégorie en Afrique de l’Ouest francophone. De son côté, la Sonatel a décrit le sien, classé Tiers 3 +, comme « le plus grand centre de stockage et de sécurisation des données en Afrique subsaharienne » le 20 juin à l’occasion de l’inauguration à Rufisque. Par conséquent, si on en juge par la hiérarchisation retenue, c’est donc le groupe Orange qui aurait le plus important datacenter quoique la catégorie Tier 3 + qui est une catégorie améliorée par rapport au Tier 3 ne soit pas « officiellement homologuée » d’après le directeur général de la société Ficracom spécialisée dans les télécommunications.

Toutefois, Orange a déjà eu à se faire remarquer en matière de centre de traitement de données et cela lui a même valu une distinction attribuée au Groupement Orange Services (GOS) situé à Grand Bassam, en Côte d’Ivoire pour son datacenter. Ce prix du meilleur centre de traitement de données africain a été remis au groupe dirigé par la Sénégalaise Fatou Sarr Dieng à l’occasion du Datacloud 2017. Et que dire du rôle de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes dans ces surenchères liées aux datacenters ? Serait-elle interpelée ? De l’avis du directeur général de Wiss Africa spécialisé dans le numérique et l’innovation en Afrique, Samba Sene, l’Artp « a beaucoup d’autres choses que de se mêler de cette bataille de communication entre concurrents ». Pour lui, cela « relèverait du droit de la concurrence et devrait être pris en charge par un autre organisme d’Etat ».

(Source : CIO Mag, 5 juillet 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)