twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : l’Association des professionnels RH pour une digitalisation des actes administratifs

lundi 28 janvier 2019

Le monde de l’entreprise change à une vitesse vertigineuse et les professionnels des ressources humaines, parce qu’au coeur du dispositif, doivent suivre. C’est la conviction de l’association regroupant directeurs de ressources humaines, consultants tout comme tous les autres acteurs qui sont intéressés par la question. Lors d’une rencontre ce week-end à Dakar, tous ont convenu d’une nécessité de se mettre à la page en vue d’une meilleure efficacité dans le travail à l’heure des TIC.

D’ailleurs, en plus des formations internes, l’Association sénégalaise des professionnels des ressources humaines, vient de lancer une plateforme en ligne, à l’intention, non seulement de ses membres, mais aussi des travailleurs et des Sénégalais. Les recrutements, les processus de développement RH, les contrats, les licenciements, « tout ce qui est autour de la fonction RH et que nous ne maitrisons pas souvent » sera expliqué sur la plateforme pour mettre à jour « nos DRH », explique le président.

Ibrahima Mbaye, par ailleurs directeur des ressources humaines de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES), plaide pour un large basculement de l’activité dans la digitalisation. « On n’a plus besoin de distribuer des bulletins de salaires. On doit les retrouver dans sa boite de réception. Tout ce qui est demande de congés, gestion administrative du personnel, doit se faire maintenant de façon dématérialisée », explique t-il, convaincu d’un nécessaire virage vers le numérique si ce n’est encore fait.

Toutefois, il se dit conscient que tout ne peut pas être digitalisé, mais que l’essentiel doit l’être « en alliant digital et l’ancienne façon de faire ». Monsieur Mbaye qui assure que l’association qu’il dirige est de plain-pied dans le basculement, souligne qu’une série de formations a été entamée avec l’ensemble des membres à qui « nous demandons d’être notre porte-voix et nos interprètes dans les entreprises pour pouvoir porter notre voix au niveau des employeurs ».

Elimane

(Source : CIO Mag, 28 janvier 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)