twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : bientôt une cartographie de l’écosystème numérique

vendredi 22 novembre 2019

Le Sénégal regorge d’inventeurs, d’innovateurs, de start-up, d’incubateurs, d’accompagnateurs, pour ne citer que ceux-là, mais peine à offrir une bonne visibilité sur ces différents acteurs et l’écosystème. Des grands noms du secteur comme Eva Sow Ebion, ancienne responsable à CTIC Dakar veulent inverser la tendance en mettant au point une cartographie pour trouver l’information pertinente et en temps réel. C’est tout le sens de cette rencontre qui a mobilisé le milieu numérique sénégalais le temps d’un après-midi. Cela s’est passé jeudi 21 novembre à la Place du Souvenir Africain, sur la Corniche.

« L’année dernière, près de 2500 start-up ont été identifiées, même si nous estimons que les incubateurs ne répondent qu’à 10 % de la demande d’accompagnement. Le Sénégal compte aujourd’hui une trentaine d’acteurs dédiés à dynamiser les start-up et à donner aux entrepreneurs le cadre idéal pour définir leur stratégie, trouver le bon modèle et redimensionner leur activité », explique Madame Ebion, accompagnée (gauche) de responsables du Britich Counsil de Dakar, tout en expliquant que l’objectif de ce workshop, est de « consolider ensemble les informations sur les organisations de notre écosystème ayant pour mission de soutenir les petites entreprises, les start-up et les entrepreneurs ».

Ce vaste chantier lancé officiellement dans le cadre de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat qui s’achève ce samedi arrive dans un contexte où le Sénégal va bientôt disposer de son Start-up Act à l’image de la Tunisie. Le projet de loi a déjà été adopté en réunion du conseil des ministres, avant son passage à l’Assemblée nationale. Le document qui suscite beaucoup d’espoir pour les start-up notamment promet d’alléger la fiscalité, une problématique majeure pour toute entreprise débutante et qui se confronte aux rigueurs du marché et de la formalisation.

Elimane

(Source : CIO Mag, 22 novembre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)