twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : Le point d’échange Internet annoncé il y a deux ans sera lancé le 29 août

samedi 19 août 2017

C’était une forte demande des acteurs du secteur au Sénégal. Le point d’échange Internet dénommé « SENIX » est finalement passé du rêve à la réalité. D’ailleurs, on en connait la date de lancement. Ce sera fait le 29 août prochain à Dakar. Le directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat du Sénégal (ADIE ) qui nous a fait la révélation au téléphone s’attend à une petite révolution dans le domaine des télécoms. » Aujourd’hui, quand un usager de Expresso veut échanger avec celui de Orange, ils peuvent le faire à l’intérieur du Sénégal grâce à ce point d’échange. Avant, toutes les communications étaient obligées de passer par l’international pour revenir au Sénégal ». Et, du point de vue de Cheikh Bakhoum, ce sera non sans conséquence sur le coût du trafic local qui devrait connaitre une baisse qui se répercutera aussi sur le coût de l’Internet au Sénégal. A quelle proportion ? Le patron de l’ADIE ne se fait aucun doute la-dessus. Il estime même que que « ça va contribuer largement à ce que le trafic international soit le moins utilisé possible », donc une réduction importante des prix liés à la connexion à Internet.

Lancé il y a deux ans, le projet de mise en place d’un point d’échange Internet au Sénégal a fait son chemin. Il doit comme expliqué plus haut permettre de garder les points locaux d’Internet à l’intérieur du territoire sénégalais. Une rencontre avait d’ailleurs réuni sur le sujet fournisseurs d’accès à Internet, opérateurs de téléphonie ; structures étatiques dont l’ADIE et l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP) pour réfléchir sur la mise en place d’un cadre juridique pertinent afin de mener à bien le projet. Partie prenante des travaux, l’Agence de l’informatique de l’Etat du Sénégal faisait partie des acteurs chargés de proposer une feuille de route qui devait aboutit à la concrétisation de l’infrastructure. A compter du 29 août, on devrait donc disposer d’un guichet permettant de faire des échanges entre acteurs sur une base non discriminatoire et surtout transparente, d’avoir un espace d’hébergement de services de contenus et donc d’apporter sa pierre au développement d’une économie numérique digne de ce nom pour le Sénégal. Un point d’échange Internet sur le continent, c’est loin d’être une nouveauté toutefois. L’Angola, le Nigéria, la Côte d’Ivoire, le Kenya ou encore le Rwanda l’ont déjà expérimenté et cela a d’ailleurs grandement inspiré les autorités sénégalaises.

(Source : Cio Mag, 19 août 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)