twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal-France-Telecom : Djibo Kâ conforte la position des syndicalistes

lundi 27 avril 2009

Après les prises de positions, des économistes comme Moubarak Lô, Moussa Touré ancien ministre des Finances et ancien président de la Commission de l’Ueoma et celle du secrétaire permanent de l’Unacois, Ousmane Sy Ndiaye, dénonçant ce que certains considéraient comme une renonciation à l’un des symboles de notre souveraineté économique, les syndicalistes de la Sonatel ont eu ce dimanche un soutien de taille en la personne de Djibo Kâ.

« L’un des deux hommes les plus républicains du Sénégal « selon le Président Wade, le ministre de l’Environnement, de la Protection de la Nature, Djibo Leïty Kâ a déclaré hier dimanche au cours de l’émission ‘’Opinion’’ son opposition à la cession des 9,8% d’actions de l’Etat à France Telecom.

Au cours de l’émission hebdomadaire de la Radiotélévision de Sacré-Cœur, M. Kâ a tenu ces propos plutôt inattendus : ’Je suis opposé à la vente des actions de la Sonatel’’ Cette attitude qui semble ramer à contre-courant de la voix étatique n’est pas selon son auteur une « position qui ne signifie pas manquer à la solidarité gouvernementale mais plutôt celle d’un économiste qui s’interroge sur la pertinence d’une telle action ».

Suivant les éloges du président Wade, cette prise de position pourrait être perçue comme une conduite républicaine et bien comprise par le Chef de l’Etat. Quoique comprendre ne veut pas dire pardonner.

Mais une chose est sûre, cette sortie du Ministre de l’Environnement et de la Protection de la nature va conforter davantage la position des amis de et Ibrahima Konté et autres Mamadou Aidara Diop, les syndicalistes de la Sonatel. Ces derniers depuis l’annonce de cette vente tentent à travers toute une série d’actions de faire revenir l’Etat sur sa décision de céder ses actions.

Après une rencontre brève mais houleuse avec la délégation française, Gabou Guéye un des syndicalistes avait récemment tenu à préciser : « C’est une affaire sérieuse pour nous. Autant les français ont besoin de richesses nationales pour consolider leur pouvoir d’achat, autant nous en avons besoin pour consolider nos emplois ».

Sous une autre lecture aussi, cette prise de position du Ministre d’Etat connaissant la subtilité des politiciens, pourrait être perçue comme un signe précurseur d’un recul de l’Etat, d’autant que rien de définitif n’a encore était signé entre l’Etat et France Télécom.

(Source : Rewmi, 27 avril 2009)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)