twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Enfin une solution au problème du Revenge Porn

mardi 5 août 2014

Alors qu’en Afrique les mœurs s’adaptent à la prolifération des applications qui facilitent la viralisation de contenus sensés rester secrets, il est de plus en plus difficile de garantir l’intégrité de la vie privée des personnes. Comme nous le disions, il était temps que les autorités africaines agissent face au problème de la gestion des contenus partagés sur la toile en général et du revenge porn en particulier.

La bonne nouvelle, c’est qu’afin de lutter contre le phénomène des enregistrements clandestins et des photographies réservées à un public adulte qui se développe, la Commission de Protection des Données Personnelles du Sénégal se propose d’accompagner les victimes dans leur démarche pour la suppression de ces données.

Interpellé sur cette question lors d’une interview accordée à La Gazette, le Dr Mouhamadou Lo, Président de la CDP déclara : “Nous n’arrêtons pas de dire aux Sénégalais que quand ils sont confrontés à ces problèmes de venir auprès de nous et on les accompagnera jusqu’à aller porter plainte auprès du procureur. C’est un phénomène que nous condamnons. Cela relève de la malhonnêteté. Car, on ne doit pas enregistrer quelqu’un de manière clandestine“.

Il indiqua en outre que la nature des plaintes portait le plus souvent sur des photos. “Nous avons des cas de plaintes de cette nature. Pas de vidéo, mais nous avons des cas qui portent sur des photos et nous avons réussi jusqu’à les faire enlever des sites”, a t-il souligné.

Les victimes de ces attaques peuvent donc saisir la CDP via le site internet, par téléphone ou simplement par la bonne vielle méthode du courrier postal.

(Source : Afrique ITnews, 5 août 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)