twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Selon la GSMA, il y aura 700 millions de connexion 3G en Afrique subsaharienne d’ici 2025

lundi 19 août 2019

A la fin de l’année 2019, la 3G sera la technologie la plus utilisée en Afrique subsaharienne, devant la 2G qui l’est pour l’instant. C’est l’une des informations à retenir du rapport « The mobile Economy Sub-saharan Africa 2019 » que vient de publier la GSMA. Selon ledit rapport, le 3G dépassera la 2G pour devenir la principale technologie mobile en Afrique sub-saharienne, avec un peu plus de 45% des nombre total de connexions d’ici la fin de l’année 2019. Ainsi, l’adoption de la 3G a doublé au cours des deux dernières années à la suite de l’expansion de la couverture réseau et des appareils low coast. Aidé aussi en cela par l’initiative « smart feature phone », présidée par les principaux opérateurs de la région. Ce qui a donné selon le rapport, une « impulsion à l’adoption de smartphone ».

« Le nombre de connexions de smartphone dans la région a atteint 302 millions en 2018. Il atteindra près de 700 millions d’ici à 2025, avec un taux d’adoption de 66%. Cependant, pour ce qui est de la 4G, l’Afrique subsaharienne est à la traîne par rapport aux autres régions du monde. À la fin de 2018, la 4G ne représentait que 7% du total des connexions, contre la moyenne mondiale qui est de 44% », souligne le rapport.

Cependant, la GSMA attribue ce retard au coût élevé des appareils compatibles 4G, ainsi qu’à des retards dans l’attribution des licences 4G aux fournisseurs de services établis dans certains marchés.

La GSMA note des évolutions en matière de connectivité haut débit en Afrique subsaharienne. Dans ce sillage, la GSMA évoque plusieurs assignation de spectres 4G au cours des 12 derniers mois, accompagnés des déploiements de réseaux. Ainsi, sept réseaux LTE ont été lancés dans la région depuis le début 2019, y compris au Ghana et au Burkina Faso. Suivant les prévisions de la GSMA, l’adoption de la 4G dépassera la 2G en 2023 et atteindra 23% des connexions d’ici 2025 en Afrique subsaharienne.

Jephté Tchemedie

(Source : Digital Business Africa, 19 août 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)