twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sédhiou dotée d’un centre dédié à la réduction de la fracture numérique

samedi 21 mai 2011

Le centre de recherche et d’essais de Sédhiou (sud) a été inauguré samedi par le ministre de l’Enseignement supérieur, des Universités, des Centres universitaires régionaux (CUR) et de la Recherche scientifique Amadou Tidiane Ba, a constaté le correspondant de l’APS.

Le CRE de Sédhiou, équipé de 35 ordinateurs "dernier cri", a enregistré lors de son ouverture en janvier dernier 2400 inscrits dont des élèves, des enseignants, des coiffeuses, des artisans des groupements de femmes et des imams, a indiqué Lamine Sow, formateur au sein de cette structure. Déjà 800 personnes ont été initiées à l’informatique, 20 à l’assemblage d’ordinateurs, 45 aux applications du Web 2.0 et 18 arabisants formés à l’usage des TIC en langue arabe.

"Vous bénéficiez là d’un autre type d’enseignement-apprentissage qui connecte Sédhiou au réseau Internet réduisant ainsi largement la fracture numérique qui nous handicapait et nous éloignait du reste du monde", a dit Seydou Touré, le premier adjoint au maire dans son mot de bienvenue.

Après être félicité de cette initiative innovante et salutaire pour Sédhiou, le représentant des stagiaires, l’imam Ousmane Cissé, a demandé au ministre de la Recherche scientifique d’élargir les CRE à l’ensemble des départements de la région naturelle de la Casamance.

Amadou Tidiane Ba lui a répondu et précisé que, après Sédhiou, ce sont les régions de Ziguinchor, Kédougou et Matam qui vont accueillir ces centres.

Selon lui, ces centres constituent "des unités de valorisation de la recherche par le promotion et la mise à disposition de moyens d’application des innovations scientifiques pour le bien-être social des populations."

Interpelé sur le rapport entre le nombre d’inscrits et le nombre d’ordinateurs disponibles (35), il en a promis 50 autres qui seront acquis au profit du centre, à partir du budget de son département. En attendant l’apport du président de la République Abdoulaye Wade, à l’origine selon de cette initiative.

Amadou Tidiane Bâ a aussi annoncé un réseau WIFI d’un rayon de 2 km pouvant couvrir la ville de Sédhiou, pour faciliter un plus grand accès public à l’Internet.

Mais, a-t-il relevé, les modalités de ce projet sont encore à l’étude avec l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), afin qu’il ne soit pas réduit à une initiative privée.

(Source : APS, 21 mai 2011)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)