twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sécurisation et modernisation de l’état civil : Le système Era testé à Tambacounda

mardi 12 décembre 2017

Les audiences spéciales en faveur des élèves des classes de Cm1 et Cm2 ont été organisées à Tambacounda car les autorités municipales ne veulent plus avoir un seul élève en classe d’examen qui ne dispose point d’extrait de naissance. Une initiative qui entre dans le cadre d’un projet global de développement et de modernisation de l’état civil que l’institution déroule avec ses partenaires belges.

La commune compte réceptionner en avril un nouveau bâtiment de l’état civil d’un coût de 35 millions de FCfa

Il y avait du beau monde le week-end dernier à l’hôtel de ville qui a été transformée pour la circonstance en tribunal pour enrôler les élèves des classes de CM1 et CM2 dans la catégorie des tranches d’âge de 11 à 13 ans. Des audiences élargies au « Daaras ». Les candidats potentiels au Cfee (Certificat de fin d’études élémentaires) sont visés. Selon le maire Mame balla Lô, il faut mettre fin au spectre de voir un seul élève en classe d’examen ne disposant point d’extrait de naissance. Ce sont les 18 écoles primaires qui vont défiler devant le président du tribunal départemental avec leur certificat de non-inscription. Sur place, un officier d’état civil est branché pour que, dans les 48 heures, toutes les pièces d’état civil soient entre les mains des autorités scolaires.

L’année dernière, ce même procède a permis à plus de 500 élèves de se mettre à jour et d’entrer dans la vie active. Ce sont 18 écoles qui se sont présentées. L’objectif étant de pousser les parents à amener leurs enfants à l’école ou au « Daara », comme le stipule le programme de partenariat avec Sint Niklass.

En plus de la modernisation, il est question de sécuriser la base de données de certaines pratiques et de pouvoir enrôler l’ensemble des enfants qui sont nés dans la commune. Avec la statistique, le « Link » est établi avec la Direction nationale de l’état civil qui a fait de Tambacounda une ville test. L’Etat civil sera une base de travail de ce recensement, comme ce fut le cas pour Medina Gounass. Pour ce faire, il aura fallu la création d’un fichier fiable, d’une base de données avec le logiciel Era qui synchronise les donnés qui ne seront plus malléables et seront dans le réseau.

Synchronisation des données

Grâce à un logiciel mis à sa disposition, les données sont sécurisées dans une base de données nationale, les mettant à l’abri de toute destruction en cas d’incendie ou autre. La mairie de Tambacounda compte ainsi réceptionner en avril un nouveau bâtiment de l’état civil, d’un coût de 35 millions de FCfa, construit avec l’appui de son partenaire belge de la commune de Sint-Niklaas, souligne son secrétaire général Mamadou Diallo. Un fleuron qui aura du matériel de dernière génération. La mairie de Tambacounda a entamé depuis 2012 un programme de modernisation de l’état civil avec le soutien de son partenaire belge. Une initiative qui coïncide avec le démarrage de l’informatisation de la Direction de la statistique et cette demande de la municipalité auprès de la direction nationale de l’état civil pour l’ouverture de deux centres d’état civil secondaires à l’hôpital régional et au centre de santé de Tambacounda.

Pape Demba Sidibé

(Source : Le Soleil, 12 décembre 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)