twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Secteur numérique : Le Sénégal vise un bond de 40 places à l’horizon 2025

vendredi 16 septembre 2016

Un des piliers du secteur numérique au niveau de la sous-région ouest africaine, le Sénégal veut nettement améliorer son positionnement international en gagnant une quarantaine de places à l’horizon 2025. C’est l’objectif du document de stratégie « Sénégal numérique 2025 » qui faisait l’objet d’un atelier de partage hier à Dakar. « Aujourd’hui, nous sommes entre la 9e et la 11e place africaine et notre objectif est d’atteindre les 5 premiers pays en Afrique dans le domaine du numérique. Au niveau du classement mondial, nous occupons la 106e place et comptons gagner une quarantaine de places d’ici 2025, en tombant dans les 70e positions », a déclaré Malick Ndiaye, directeur de Cabinet du ministre des Postes et des télécommunications. Avec cette nouvelle stratégie, l’Etat compte s’appuyer sur le numérique pour en faire un levier de développement.

Dans cette perspective, M. Ndiaye a relevé que la contribution de la branche des postes et des télécommunications en 2015 est de 566,9 milliards de francs Cfa sur un Produit intérieur brut (Pib) national de l’ordre de 8 149 milliards de francs Cfa, soit 6,96% avec plus de 19 mille emplois directs créés dans l’économie formelle. « Le pays ambitionne d’atteindre une contribution du secteur des postes et des télécommunications sur le Pib à hauteur de 10% d’ici 2025 », dit le représentant de Yaya Abdoul Kane. Cependant, l’Etat compte sur l’avènement de la 4G pour voir à la hausse les performances du secteur numérique. « Il faut noter que rien que les investissements des opérateurs de téléphonie sur les technologies 4G et sur toutes les autres technologies dans les deux prochaines années vont atteindre 1 000 milliards. Ce sont des chiffres importants, parce que les opérateurs de télécommunication vont investir pour le renouvellement des infrastructures, le développement de leurs réseaux et surtout pour atteindre les objectifs de couverture que l’Etat du Sénégal a fixés dans le cadre de cahiers de charges qui leur sont imposés », souligne Malick Ndiaye.

D’après le cabinet Perfor­mances group, le Sénégal a be­soin de 1 345,9 milliards francs Cfa pour mettre en œuvre, sur la période 2016-2025, sa stratégie numérique à financer à 73% par le secteur privé. Mais, rappelle Malick Ndiaye, l’Etat « n’a pas attendu la formulation définitive du document de stratégie pour lancer des chantiers déterminants pour le développement du numérique ».

Babacar Guèye Diop

(Source : Le Quotidien, 16 septembre 2016)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)