twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sanctions pécuniaires contre la Sonatel : L’Artp en a assez des grognons

samedi 23 juillet 2016

L’Amicale des cadres de l’Artp (Aca) dénonce des attaques formulées contre leur entreprise par des associations corporatistes de la Sonatel. Et invite ces dernières à saisir la justice si elles ont des arguments à faire valoir.

Le torchon brûle entre l’Artp (Autorité de régulation des télécommunications et des postes) et la Sonatel. Dans un communiqué, l’Amicale des cadres de l’Artp dénonce les attaques en provenance notamment des employés de la société de téléphonie. Cela, suite à la sanction contre la Sonatel pour violation du décret n° 2014-770 du 14 juin 2014, qui précise certaines obligations relatives au droit à l’information des consommateurs.

A cet égard, L’Aca souligne que le Sénégal « est un pays de droit et que chaque citoyen a droit à ce que sa cause soit entendue équitablement, publiquement et dans un délai raisonnable par un tribunal impartial établi par la loi et qui décidera du bien-fondé de ses prétentions ». Autrement dit, insistent les amis de Abdou Karim Sall, en vertu de l’article 149 de la loi n° 2011-01 du 24 février 2011, portant Code des télécommunications, qui stipule que « les décisions de l’Artp peuvent faire l’objet de recours devant la haute juridiction administrative, nonobstant un recours gracieux préalable ». En conséquence, soulignent-ils, « si argument il y a à faire prévaloir, voies ne sauraient être plus honorables et plus dignes de la citoyenneté proclamée que celles qui sont prévues par la réglementation en vigueur dans le respect de la liberté et des prérogatives de chaque partie ».

Ladite amicale invite à cet effet les auteurs de ces attaques « à s’inscrire dans cette démarche citoyenne ». Et estime qu’une amicale des cadres doit exclusivement « s’inscrire dans le débat d’idées, a priori contradictoires, et la proposition de solutions ». Par conséquent, l’Aca « en appelle à la retenue et au sens des responsabilités », conclut-elle.

Mame Fatou Kébé

(Source : Le Quotidien, 23 juillet 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)