twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Saint-Louis veut devenir une « Smart City » d’ici 2025

vendredi 13 mai 2016

A l’horizon 2025, la ville de Saint-Louis veut devenir une cité intelligente. Elle compte y parvenir à travers le projet « Ndar numérique 2025 » dont l’élaboration du plan stratégique de mise en œuvre fait l’objet d’un atelier depuis le 12 mai 2016 à Saint-Louis.

L’atelier, qui se tient au conseil départemental et auquel prennent part des universitaires, des élus locaux, des agents de l’administration et des acteurs du secteur privé, est organisé par le Centre d’excellence africain en mathématiques, informatique et technologie de l’information et de la communication (CEA-MITIC).

Selon le CEA-MITIC, le projet « Ndar numérique 2025 » va favoriser la modernisation et le développement de la région de Saint-Louis, à travers les technologies de l’information et de la communication. Il sera relié à la Stratégie nationale numérique et au futur parc des technologies numériques de Diamniadio, situé dans la région de Dakar. L’atelier d’élaboration du plan stratégique de mise en œuvre de « Ndar numérique » s’achève aujourd’hui. Il doit déboucher sur la mise en place d’un comité de pilotage du projet.

D’après le document de présentation du projet « Ndar numérique 2025 », l’initiative vise à faire de « la région de Saint-Louis un espace économique performant, qui repose sur un cadre de vie amélioré et des entreprises innovantes, au service d’une population connectée à Internet, d’ici à 2025 ».

Le CEA-MITIC, logé à l’unité de formation et de recherches des sciences appliquées et de technologie de l’Université Gaston-Berger de Saint-Louis, est un consortium d’établissements universitaires du Sénégal et de la sous-région. En sont membres, des institutions de recherche et des entreprises nationales, régionales et internationales intervenant dans le domaine des TIC.

(Source : Agence Ecofin, 13 mai 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)