twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sabotage et destruction du site Nettali.com : Le parquet aux trousses d’un « cheval de Troie »

samedi 26 janvier 2008

C’est, sans doute, une première affaire du genre, au Sénégal. De sources très sûres, les conseils de nettali.com, site d’informations en ligne très prisé, ont, via, le cabinet Me Demba Ciré Bathily, déposé hier une plainte au secrétariat du Procureur de la République. Ce que nous a confirmé du reste Me Ndiaga Fall, joint au téléphone hier et, qui a mis l’accent sur le fait que cet acte devrait être réprimé. Comme l’ont remarqué les internautes, depuis la nuit du 21 janvier dernier, le site d’informations en ligne n’est plus fonctionnel. A l’origine, un sabotage inouï. En effet, nettali.com a été victime d’un « cheval de Troie » ou « Trojan horse » en anglais envoyé dans le forum d’un article résumant la sortie de Karim Wade dans la dernière livraison de « Jeune Afrique ». Le « cheval de Troie » est, en effet, un programme informatique effectuant des opérations malicieuses à l’insu de l’utilisateur. C’est donc un programme caché dans un autre, qui exécute des commandes sournoises, et qui généralement, donne un accès à l’ordinateur sur lequel il est exécuté, en ouvrant une porte dérobée, par extension. Il est parfois nommé troyen, par analogie avec les habitants de la ville de Troie. À la façon du virus, le cheval de Troie est un code (programme) nuisible placé dans un programme sain. Pire, un tel programme peut créer, de l’intérieur de votre réseau, une brèche volontaire dans la sécurité pour autoriser des accès à des parties protégées du réseau à des personnes se connectant de l’extérieur.

En ce qui concerne nettali.com, le « cheval de Troie » a détruit systématique le « squelette » de tout le programme. Dans la nuit du lundi dernier, à la page forum, l’administrateur reçoit une réaction, accompagné d’une formule mathématique. Ne comprenant pas grand chose à l’information, il a validé le message, grippant de fait tout le fonctionnement de son serveur. Si lors d’une première « attaque », nettali.com n’avait pas esté en justice, ce n’est pas le cas cette fois-ci d’autant que, comme le confie son conseil, ces agissements doivent cesser. Pour l’heure, nettali.com se remet de ses « plaies » depuis hier, en attendant la mise en branle de la machine judiciaire.

Cheikh Mbacké Guissé

(Source : L’as, 26 janvier 2008)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)