twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

SMS publicitaires non sollicités : la CDP avertit Expresso Sénégal , mais …

mercredi 9 avril 2014

La Commission de protection des données personnelles (CDP) vient de donner un avertissement à l’opérateur de téléphonie, EXPRESSO SENEGAL SA.

D’abord, l’opérateur n’a pas respecté certaines conclusions retenues lors d’une réunion avec la « Police » sénégalaise des données personnelles

En effet, EXPRESSO devrait effectuer le recensement de tous ses fichiers et bases de données contenant des informations nominatives et leur déclaration devant la CDP.

« Or, à ce jour, la CDP n’a reçu aucun recensement. De même, aucune déclaration des traitements de données personnelles n’a été faite par EXPRESSO SENEGAL SA devant la CDP. »

Ensuite, la CDP avait reçu une plainte contre EXPRESSO dont l’objet portait sur la diffusion de publicité par sms.

Après une demande d’explication, l’opérateur affirme avoir eu recours au système « du push sms » pour envoyer un message « à certain de ses abonnés pour les informer des nouveaux produits de CCBM dans le cadre de l’exécution d’un partenariat signé avec ce groupe.

Par cette réponse, il fait un aveu de son usage de la prospection commerciale directe, et ce, sans le consentement préalable de ses abonnés. »

En conséquence, la CDP estime que ces faits constatés révèlent un manquement sérieux aux dispositions des articles susmentionnés occasionnant dès lors une atteinte grave à la vie privée et à la tranquillité des personnes concernées.

C’est pourquoi la Commission de protection des données personnelles a décidé d’adresser un avertissement à EXPRESSO SENEGAL SA. Interdisant ainsi toute nouvelle prospection directe non conforme à la législation en vigueur en matière de protection des données à caractère personnel. En plus, la CDP a demandé à son Comité de sanction de prononcer une mise en demeure suivie d’une sanction pécuniaire en cas de récidive. C’est vraiment la mesure qui convient à un tel comportement. Du coup, nous disons que la Commission est en train d’effectuer le travail pour lequel elle a été installée.

Cependant, nous signalons que ce phénomène d’envoi de sms, non désirés, aux abonnés n’est pas pratiqué seulement par cet opérateur. Le numéro un de la téléphonie mobile au Sénégal, ORANGE, est un autre champion du domaine. Chaque jour il envoie plusieurs messages pour influencer les utilisateurs à participer aux jeux qu’il organise. Là, c’est plus grave. Car, malgré que vous n’ayez jamais participé, ORANGE vous annonce que votre numéro a été retenu pour gagner la fameuse voiture CHEVROLET ou le montant d’1.000.000 F. Une vraie arnaque qui incite beaucoup de personnes à répondre aux soi-disant questions. Cela leur permet de soutirer des centaines de milliers de francs aux populations chaque jour. Et vous le savez bien, c’est effectué sans le consentement des abonnés.

N’est-ce pas là aussi, une atteinte grave à la vie privée et à la tranquillité des personnes concernées ?

(Source : Social Net Link, 9 avril 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)