twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

SEACOM va interconnecter les réseaux nationaux de recherche et d’éducation d’Afrique orientale et australe

vendredi 19 août 2016

Pendant une durée de 15 ans, le fournisseur de connectivité haut débit par fibre optique Seacom va fournir des services d’interconnexion Internet aux réseaux nationaux de recherche et d’éducation d’Afrique orientale et australe. Tel est le contrat que la société a signé avec l’UbuntuNet Alliance, l’organisation régionale regroupant les réseaux nationaux de recherche et d’éducation installés dans ces parties du continent.

D’après le communiqué publié le 17 août 2016 par UbuntuNet Alliance, ce contrat entre dans le cadre du projet AfricaConnect2, cofondé par l’Union-européenne. Le projet AfricaConnect2, financé à hauteur de 26,6 millions d’euros, porte sur le développement des réseaux Internet à haut débit pour la recherche et l’éducation en Afrique. Né du succès du projet AfricaConnect (qui a permis la création d’UbuntuNet Alliance entre 2011 et 2015), sa mission finale est de contribuer à la mise en place d’un réseau panafricain de recherche et d’éducation regroupant l’Afrique orientale, australe, centrale et septentrionale.

Dans le cadre de son contrat avec UbuntuNet Alliance, Seacom interconnectera le réseau national de recherche et d’éducation de Kampala (en Ouganda) au réseau de Dar es Salaam (en Tanzanie). Ce dernier sera par la suite interconnecté au réseau d’Amsterdam à partir duquel l’UbuntuNet Alliance sera reliée au GÉANT, le réseau paneuropéen de recherche et d’éducation. D’après le communiqué de l’organisation régionale, le lien entre Kampala et Dar es Salaam complètera la boucle entre les réseaux nationaux de recherche et d’éducation d’Ouganda, de Tanzanie et du Kenya, fournissant alors un réseau résilient pour une meilleure collaboration de recherche dans la sous-région.

UbuntuNet Alliance indique qu’à travers son contrat avec Seacom, son objectif est d’interconnecter plusieurs établissements de recherche et d’éducation d’Afrique orientale et australe, pour un accès plus rapide à l’information, le partage des connaissances, la collaboration sur des projets et l’application des meilleures pratiques avec des chercheurs du monde entier.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 19 août 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)