twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

S’estimant diffamée, Sonatel porte plainte contre le vice-président de Global Voice

vendredi 30 juillet 2010

La déclaration, dans les colonnes de Walfadjri, du vice président de Global Voice, soutenant que « un voleur ne crie pas au voleur », n’agrée pas les responsables de la Sonatel. Estimant être diffamés, les responsable de la société de téléphonie ont contacté leur cabinet d’avocat pour servir une citation directe a de Serigne Ben Niang.

Une citation directe va être envoyée au Vice-président de Global Voice. Il répondra ainsi devant le tribunal correctionnel de Dakar pour diffamation sur plainte de la Sonatel qui s’estime diffamée à travers une interview qu’il a accordée au journal Walfadjri, publiée hier.

Serigne Ben Niang avait soutenu, parlant de la Sonatel, que « un voleur ne peut crier au voleur ou accuser quelqu’un d’autre de voleur ».

« Certains propos tenus par certaines personnes à la Sonatel sont en porte-à-faux avec la démarche que nous adoptons. Nous opérons en Guinée et nous ne sommes pas responsables de la faillite d’une quelconque société (...)Avant, Orange Guinée se tapait un peu moins de 8 millions de minutes par mois et aujourd’hui ils sont à un peu plus de 8 millions stables à 12 centimes d’euros la minute depuis plus de 8 mois. A ce rythme, il se tape les mêmes 8 millions à 16 centimes d’euros. Donc, à chaque minute qui rentre, ils ont une différence de 4 centimes. Ce qui fait 32 000 euros de plus sur le revenu net de Orange Guinée. Dans le cadre de la lutte anti-fraude, nous avons pu détecter plus de 26 mille lignes frauduleuses en Guinée. Et tenez-vous bien, la moitié de ces lignes étaient des lignes Orange. Nous avons pu détecter des Simbox qui permettaient de terminer les appels de l’extérieur vers les terminaux de ces puces et de ‘re-router’ les appels internationaux comme des appels locaux. De ce fait, si quelqu’un vous appelle de Paris, vous voyez affiché un numéro du Sénégal. Ainsi l’appel qui devait être facturé à 145 francs, est facturé comme un appel local à 34 francs Cfa. C’est parce qu’on a coupé ces 26 000 lignes en Guinée, qu’Orange Guinée est stable. Et jusqu’à présent, la société n’a renvoyé aucun travailleur à cause du contrat de Global Voice. Donc, je puis vous assurer que ce qu’ils sont en train de dire, n’est pas vrai », avait-il ajouté pour battre en brèche les accusations des agents de la Sonatel qui ne veulent pas de Gobal Voice pour contrôler les appels internationaux.

S’estimant diffamée, la Sonatel a ainsi saisi ses avocat. Seyni Niang, la journaliste ayant tendu son micro au Vice-président de Global Voice, pourrait être citée comme témoin.

(Source : Nettali, 30 juillet 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)