twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rwanda : les tarifs Internet 4G réduits à nouveau pour faciliter l’accès au très haut débit

mercredi 15 juin 2016

Le fournisseur de services Internet de gros, Olleh Rwanda Networks (ORN), a procédé la semaine dernière à une réduction de 30% des tarifs de l’accès Internet 4G. L’objectif est de faciliter l’accès du plus grand nombre de Rwandais au très haut débit.

Cette réduction des prix sur l’Internet 4G intervient après celle du 11 février 2015. Cette fois là, Olleh Rwanda Networks avait procédé à une réduction des tarifs d’accès à Internet de 70%, toute technologie confondue. D’après Han-Sung Yoon (photo), le directeur général d’Olleh Rwanda Networks, la nouvelle réduction de prix sur la 4G découle des plaidoyers incessants du public pour un accès au très haut débit plus abordable.

Si les consommateurs rwandais se réjouissent de cette nouvelle baisse des prix, ce n’est pas le cas de tous les fournisseurs d’accès Internet (FAI). En effet, sur les 17 FAI que compte le pays, seuls 7 ont procédé à la revue de leurs tarifs, rapporte le site theeastafrican.co.ke. Les 10 FAI réticents à cette nouvelle baisse des coûts estiment qu’elle va réduire leurs gains tout en augmentant leurs charges. Claudine Mukabugura, la directrice des ventes chez Piramie Inc, abonde dans ce sens et explique : « Nous encourons un coût de fonctionnement élevé : nous faisons déjà le marketing, payons les salaires, impôts, le loyer, les ventes..et tous ces coûts seront réduits à partir du prix de détail ».

Réagissant aux plaintes des FAI, Hang- Sung Yoon a déclaré qu’Olleh Rwanda Networks est aussi touché par l’augmentation des charges. « Nous investissons dans l’équipement, la main-d’œuvre, l’entretien et l’amortissement. Oui les détaillants encourent une hausse de charges mais leur marge de profit est de 60% par rapport à notre prix, ce qui est très élevé », a indiqué le directeur général du FAI de gros.

Olleh Rwanda Networks a promis au gouvernement rwandais d’apporter le très haut débit à 95% de la population d’ici fin 2017. En 2015, la société révèle qu’elle a été en mesure de déployer le très haut débit à 32% de la population, soit 27 districts. Cette année, elle envisage de porter le déploiement de la 4G LTE à 62% de la population.

(Source : Agence Ecofin, 15 juin 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)