twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rétro-commissions dans l’Affaire Sudatel : Les américains viennent fouiller Thierno Ousmane Sy, un Procureur et un enquêteur débarquent demain

samedi 1er décembre 2012

Du 2 au 4 décembre, deux enquêteurs américains séjourneront à Dakar pour apporter leur expertise dans le cadre de la traque des rétro-commissions de la Sudatel. D’ailleurs, une liste d’interlocuteurs, parmi lesquels la femme de Thierno Ousmane Sy, a été dressée et transmise aux autorités sénégalaises.

Thierno Ousmane Sy retrouve… le tunnel au sein duquel Karim Wade reste encore coincé par l’enquête sur l’enrichissement illicite. Dés le début de la semaine prochaine, les ennuis vont s’accélérer à un rythme « karimien » avec l’arrivée à Dakar ce weekend de deux enquêteurs américains dépêchés spécialement pour les auditionner son épouse et lui. Dans un entretien publié dans nos colonnes, Abdou Latif Coulibaly, ministre de la Bonne gouvernance et Porte-parole du gouvernement, annonçait la prochaine arrivée de deux procureurs américains pour intensifier la traque des biens mal acquis grâce à la coopération judicaire internationale. En réalité, il s’agit d’un procureur et d’un enquêteur américains dont l’appui sera décisif pour démêler la controversée attribution de la 3éme licence de téléphonie mobile accordée au groupe Sudatel. Spécialistes chevronnés en enquêtes sur les financements terroristes et des biens mal acquis, les deux experts vont focaliser leur attention sur l’affaire des rétro-commissions estimées à hauteur de 20 milliards francs Cfa dans laquelle l’ancien conseiller spécial de Wade chargé des Ntics avait été cité par l’hebdomadaire La Gazette.

Cet intérêt lié à Sudatel est une vieille préoccupation qui demeure toujours intacte pour le gouvernement américain. En 2007, l’entreprise soudanaise ainsi que 30 autres sociétés étaient dans la liste noire du département américain du Trésor. Ces sociétés ont été identifiées pour avoir « mené, soutenu, entretenu et financé des activités criminelles au Darfour ». Jusqu’à présent, la sanction n’est pas encore levée. Ce qui explique ce regain d’attention des autorités américaines qui veulent tirer cette affaire au clair.

Les enquêteurs américains à Dakar du 2 au 4 décembre

Dans le « Pv » d’audition du fils de l’ex-ministre de la Justice, Cheikh Tidiane Sy, publié dans ces colonnes, les 20 milliards de commissions supposées payées dans le cadre de l’acquisition de la troisième licence globale octroyée par le groupe soudanais sont revenus avec insistance. Six mois après le passage du « Monsieur Ntics » de Wade chez le procureur, les autorités préfèrent lever le mystère qui entoure ce dossier. La mission de ces deux experts est d’élucider les dessous de l’affaire Sudatel. Dès leur arrivée, ils passeront aux choses sérieuses en situant les responsabilités : Car, la période du 2 au 4 décembre, durée de leur séjour, sera déterminante. Après une rencontre avec les autorités de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), ils dévoileront la liste des personnalités à rencontrer après avoir bien sûr défini les canevas de travail avec l’Etat du Sénégal qui multiplie les accords avec les pays étrangers pour rapatrier les fortunes planquées à l’étranger. S’il n’a pas été précisé que Thierno Ousmane Sy, actuellement à l’étranger d’après nos informations, fera face au procureur et à l’enquêteur, ses proches et autres collaborateurs ont été approchés pour se mettre à la disposition du duo venu des Etats-Unis. C’est le cas de la femme de l’ancien Conseiller en Ntics du chef de l’Etat sortant. Pour rappel, elle a été aussi entendue, comme son mari, il y a de cela six mois.

Lors de son interrogatoire dans les locaux du Parquet de Dakar, M. Sy interpellé sur ses relations avec Kéba Keinde et l’existence de rétro-commissions révélée à l’époque par La Gazette, a tout dégagé en touche. Pourtant, les traces des virements de commissions au profit de la société off-shore Red Sea Holding avaient mené à certaines banques arabes et allemandes.

Puisqu’il est présumé également détenteur d’une fortune colossale planquée aux Etats-Unis, comme le confirme d’ailleurs son audition, les deux envoyés spéciaux américains, vont appuyer aussi le gouvernement du Sénégal dans cette traque pour la rendre plus efficace. Déjà, on annonce sans donner de chiffres d’importantes découvertes au pays de l’Oncle Sam qui vont accélérer les procédures d’enquête.

Après Karim Wade, Thierno Ous­mane Sy sera le principal ac­teur des prochains évènements de la traque des biens mal acquis. Entre 2000-2012, MM. Wade et Sy représentaient les symboles de la gestion népotique du pouvoir libéral et du régime néo-patrimonial de Abdoulaye Wade qui avait placé ses enfants et ceux de ses ministres au cœur du pouvoir.

Bocar Sakho

(Source : Le Quotidien, 1er décembre 2012)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)