twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Réseaux sociaux : La plate-forme Ayoba est-elle sur la bonne voie ?

mardi 12 novembre 2019

Ayoba est la messagerie instantanée lancée courant août 2019 par le groupe MTN avec l’ambition de tailler des croupières à Whatsapp. Certes, il un peu tôt pour faire une comparaison entre les deux solutions en terme de nombre d’utilisateurs mais une analyse des premiers pas « réseau social » de MTN semble inévitable.

MTN a annoncé ce mardi, non sans grande fierté, que Ayoba comptait mensuellement 1 million d’abonnés actifs. Dans le communiqué du géant des télécoms, Rob Shuter, président du groupe, a déclaré : « Nous pensons que nos clients d’Afrique et du Moyen-Orient méritent une plate-forme de communication qui exprime notre voix unique, honore notre riche identité par le biais des langues locales et répond aux besoins de nos clients ».

Le groupe sud-africain a enregistré 233 millions d’abonnés en 2018 et fait le pari de convertir une grande partie de ceux-ci à sa solution de messagerie même si le discours officiel veut que ce soit une solution ouverte non adossée à la marque de téléphonie mobile. MTN met en avant les langues africaines intégrées (haoussa, xhoza, zoulou, yorouba, etc.), le contenu local (les utilisateurs peuvent s’abonner à des chaines pour avoir des informations sur un centre d’intérêt) et la fonctionnalité transfert d’argent à venir, sur le modèle du chinois WeChat.

Certains observateurs restent, cependant, sceptiques sur les vraies chances de succès de Ayoba. Ils pensent que le contenu est encore pauvre, les grands producteurs de contenus africains n’ont pas encore associés et les chaines sont exclusivement en anglais. Ils attendent toujours de voir la révolution promise pour que la plateforme draine un trafique plus important.

Pour le moment les 8 territoires principaux de MTN sont couverts. La Guinée Conakry, le Libéria, le Bénin et le Rwanda sont les suivants.

(Source : ICT4Africa, 12 novembre 2019)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)