twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Remous à la Sonatel : L’Intersyndicale recadre l’ASUTIC

mardi 15 mars 2016

Suite à la sortie de l’ASUTIC contre le mouvement d’humeur des travailleurs de la SONATEL l’Intersyndicale de la boîte a réagi pour mettre les choses au clair.

Entre l’ASUTIC et l’Intersyndicale de la Sonatel rien ne va plus. D’ailleurs, dans un communiqué, l’Intersyndicale exprime sa déception et son indignation envers les prises de positions de l’ASUTIC.

« L’opportunité est déjà douteuse pour qu’on puisse donner du crédit à ses rédacteurs. ASUTIC émet de façon systématique une déclaration sur toute actualité se rattachant à sonatel avec des positions aussi variables que les événements, sous un drapeau prêté de la défense des consommateurs », note le communiqué.

L’Intersyndicale ne comprend pas le fait que Ndiaga Gueye considère les notions de patriotisme économique, de néo-colonialisme économique, de défense des intérêts nationaux, de combat citoyen comme des mots vides de sens dans un contexte de mondialisation. Sa posture démontre à suffisance qu’il n’a rien compris du secteur.

Le communiqué signale qu’aux Etats-unis, on a la loi fédérale « small business act » qui vise à protéger et accompagner le développement des petites entreprises américaines. De même, il y a le Comité pour l’Investissement Etranger aux Etats-unis (CFIUS) qui a la charge d’analyser toutes les participations étrangères au capital d’entreprises américaines, cela pour préserver les intérêts américains. Ce comité compte en son sein le département de la défense, de la sécurité intérieure, du commerce et le Trésor américain. Dans la même veine, en France, le décret anti-OPA de décembre 2005 est aussi un exemple de patriotisme économique et de protectionnisme « Il n’y a qu’un vilain homme qui puisse prêter la main à l’oppresseur contre l’opprimé », conclut le communiqué.

Pathé Touré

(Source : Le journal de l’économie sénégalaise, 15 mars 2016)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)