twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Redynamisation du système d’état civil : Les centres de Dakar à l’heure du numérique

samedi 21 janvier 2012

Les longues attentes pour se procurer d’une pièce d’état civil sont, désormais, finies à Dakar. Le centre d’état civil de la capitale vient de bénéficier d’un système informatique sécurisé pour redynamiser le secteur et faciliter le travail des agents. La révélation a été faite, hier, par Lamine Diop, le chef d’études et de conception du service informatique de la ville de Dakar. Il procédait à la cérémonie de présentation du « système réhabilité d’édition des pièces d’état-civil » du Centre principal de Dakar sis près du Centre Gaspard Camara. Selon M. Diop, les bureaux qui s’occupent des actes de naissance, de décès et de mariage sont aussi interconnectés. De même, les archives du centre vont aussi bénéficier du système d’informatisation et à long terme les enregistrements manuels seront un mauvais souvenir. Sur la sécurisation du fichier, M. Diop rassure que « tout le monde ne peut pas accéder au fichier. Il y a un code réservé aux agents selon les tâches qui leur sont assignées ». Après un dysfonctionnement informatique en 2006 causé par les coupures intempestives d’électricité endommageant les machines, informe Lamine Diop, les opérations du traitement des pièces se faisaient manuellement. Et avec l’appui de l’association des maires francophones, la ville de Dakar a réussi à redémarrer ce système. Il va, désormais, interconnecter le centre principal des différents centres secondaires. Ce, pour permettre aux personnes déclarées, ailleurs, de pouvoir se procurer des actes d’Etat-civil au centre principal sans aucun problème.

Mamadou Lamine Camara

(Source : Le Populaire, 21 Janvier 2012)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)