twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rapport : Le Mobile Banking africain pèsera près de 900 milliards Fcfa dans 4 ans

vendredi 13 février 2015

D’après une étude publiée par le cabinet international de conseil en stratégie BCG (Boston Consulting Group), alors que les Africains utiliseront leurs mobiles pour payer leurs factures ou envoyer de l’argent à leurs proches, le marché florissant du Mobile Banking pourrait atteindre une valeur de 1.5 milliards de dollars dans 4 ans.

Le rapport soutient que les Africains cherchent des moyens plus adaptés pour emprunter et économiser de l’argent et que le mobile permettra à plusieurs de profiter de ces services pour la première fois.

En effet, bien que des offres de Mobile Banking émergent un peu partout sur la planète, le marché Africain présente des caractéristiques spécifiques. A une jeune population encore peu bancarisée (moins de 30% selon l’étude) s’ajoute un taux de pénétration du mobile en constante évolution, pour faire de l’Afrique un terrain spécialement fertile pour ce nouveau modèle de services bancaires.

Sur les 10 pays qui sont les plus grands utilisateurs de Mobile Banking, 8 sont des nations africaines.

Le cabinet estime à 400 millions le nombre des personnes qui disposeront d’un mobile en Afrique subsaharienne en 2019 et seront, grâce à leurs revenus, susceptibles de bénéficier de services bancaires.

Parmi elles, 149 millions seulement s’adresseront à une banque traditionnelle. Il restera donc, selon le cabinet, 251 millions de personnes à bancariser via le mobile sur un modèle low cost, ce qui donne une bonne image de la taille du marché à conquérir.

Voir le rapport [Africa Blazes a Trail in Mobile Money : Time for Banks and Mobile Operators to Devise Strategies–>http://ctt.marketwire.com/?release=...]

(Source : Afrique ITnews, 12 février 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)