twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« Radio Futurs Médias » a fêté sa première année sur un parfum d’Eva

jeudi 2 septembre 2004

Dans les locaux de Rfm qui fêtait hier son 1er anniversaire, l’ombre et le parfum de Eva Mbaye ont plané. L’intensité émotionnelle s’est renforcée de la présence des parents de l’animatrice, outre celle des nombreux fans.

Sans tambour, ni trompette, Radio Futurs Médias(Rfm) a fêté l’An I de son existence. C’était dans la matinée d’hier, mercredi 1er septembre, dans ses locaux de l’Immeuble Elimane Ndour à la Médina, Rue 15 x Corniche, pris d’assaut par les nombreux auditeurs de la 94.0, les fans et autres admirateurs. Tout ce beau monde affichait un sentiment d’enthousiasme, néanmoins contenu dans l’évanouissement de la bougie de l’an I, soufflée en l’absence de Eva Mbaye, animatrice d’à peine 22 ans, disparue le 16 Août dernier, et qui fut la mascotte et une fierté de la radio dont elle a contribué, au passage, à porter haut le tempo. Dans ces locaux où planent encore son ombre et son parfum, l’intensité émotionnelle s’est renforcée de la présence des parents de Sister Eva, outre celle des nombreux fans. Mieux, la visite groupée des locaux de la Rfm, a révélé le studio de diffusion baptisé Studio Eva Mbaye, sur les murs duquel est accrochée une photo géante d’une... Eve au sourire enchanteur. C’est dans cette atmosphère que Ben Makhtar, le frère aîné d’Eva, par ailleurs chef de la station Sud Fm de Saint-Louis, a pris la parole au nom de la famille pour exprimer en des termes touchants, toute la gratitude des siens. « Ce geste (Ndlr : le studio Eva Mbaye) nous va droit au cœur. La famille vous en sera éternellement reconnaissante », a-t-il conclu. On l’aura compris, Eva Mbaye a été la constante dans les discours prononcés à l’occasion de la célébration-anniversaire de Rfm, même si, par ailleurs, un hommage appuyé a été fortement rendu aux journalistes, animateurs, techniciens, ainsi qu’à l’ensemble du personnel de la radio, avec "une mention spéciale" décernée aux auditeurs par son directeur Mamadou Ibra Kane.

Après avoir remercié l’ensemble de la Presse pour ses marques de solidarité et de soutien à l’occasion justement du décès de l’animatrice, M. Kane a décliné les ambitions de Rfm qui, dira-t-il, « entend jouer, dans le professionnalisme et la responsabilité, son rôle dans l’approfondissement de la démocratie au Sénégal ». Il a déclaré que pour cela, sa radio se situerait à « équidistance de toutes les chapelles, de quelque bord qu’elles soient ». Toujours au chapitre des ambitions et objectifs, Mamadou Ibra Kane a laissé entendre que « Rfm va entreprendre dans deux mois l’extension de son réseau en commençant par Thiès, Saint-Louis, Kaolack et Ziguinchor ».

Pour sa part, Ousmane Sow Huchard, administrateur général de la fondation Youssou Ndour, a évoqué l’esprit, selon lui, à la base de la mise sur pied du groupe Futurs Médias (qui gère aussi le journal L’Observateur). Elle découle « des ambitions de Youssou Ndour pour son pays et de la volonté de le servir ». Aussi, la 1ère bougie de la Rfm est restée debout, même après le sympathique cocktail qui a mis le point d’orgue, annonçant ainsi des lendemains plein d’espoirs.

Institut de formation Eva Mbaye pour corriger les tares des animateurs

Combien sont-ils d’auditeurs à souvent zapper les animateurs dont le propos et le style manquent d’allure et d’intelligence ? Des millions. Ces animateurs, hélas, sont légion. « L’animation, cela s’apprend », a lâché hier Mamadou Ibra Kane lors de son discours d’anniversaire de Radio Futurs Médias (Rfm). L’animation, c’est aussi affaire de conviction et d’amour. Le problème, au Sénégal, c’est que nos animateurs qui aiment à se pavaner comme des stars sont, pour la plupart, tout droit sortis de l’animation des nguenté (baptêmes) d’où ils ont amené en milieu radiophonique d’insipides salamalecs. C’est probablement pour remettre sur les pieds une « profession à valoriser », selon M. Kane, mais qui marche encore sur la tête, que Futurs Médias va mettre sur pied un institut de formation des animateurs qui portera le nom de Eva Mbaye. C’est le patron de Rfm lui-même qui l’a annoncé. Il pense que « les choses ne doivent plus aller comme elles vont dans ce milieu » du fait que les animateurs occupent un temps d’antenne assez large.

Eva, dès son arrivée dans ce milieu, a aussitôt imposé un style et une allure accrocheurs. Sans verser dans la vulgarité et l’extravagance. L’Institut Eva Mbaye, au cas où il verrait le jour, corrigerait peut-être bien des tares.

Félix NZALE

(Source : Sud Quotidien 2 septembre 2004)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)