twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rachat de Tigo Sénégal par le groupe Wari : L’Asutic appelle à la prudence et émet des réserves

lundi 13 février 2017

L’Association sénégalaise des utilisateurs des Tic (Asutic) n’est pas emballée par le rachat de Tigo Sénégal par le groupe Wari. Contrairement à la majorité des Sénégalais qui a accueilli favorablement la nouvelle, l’Asutic se montre prudente et dénonce « l’instrumentalisation du sentiment patriotique des Sénégalais à des fins mercantiles ».

Par Ngoundji DIENG L’Association sénégalaise des utilisateurs des Tic (Asutic) émet des réserves et se pose beaucoup de questions sur la transaction annoncée entre le groupe Millicom et Wari pour le rachat de Tigo Sénégal. L’Association qui promeut la promotion d’une industrie des télécommunications « responsable et innovante pour un progrès social et économique » souhaite avoir plus de précisions sur ce rachat : « Avec quelle société le groupe Millicom a-t- il trouvé un accord ? Quel est le montage financier effectué par Wari pour procéder à ce rachat ? Wari possède-t-il 100% des actions de Millicom ou une partie ? Quelle est la répartition du capital ? », l’Asutic veut tout savoir. En plus de ces interrogations « légitimes », l’Association s’interroge sur le fait que le nouvel acquéreur veuille continuer à commercialiser les produits et services sous la marque Tigo. Son président, Ndiaga Guèye prône la prudence d’autant plus que le directeur de Wari a déclaré dans une interview que Wari n’est pas une société sénégalaise, même si sa base se trouve à Dakar ». M Guèye ajoute que Kabirou Mbodji a créé un holding au Togo ainsi qu’une société au Luxembourg, siège de Millicom. L’Asutic qui attend des réponses à ces questions soupçonne déjà à travers cette transaction annoncée une stratégie bien définie. Depuis l’annonce de cette information, relève Ndiaga Guèye, une campagne de communication est déclenchée. « Les auteurs semblent surfer sur un patriotisme économique et un entreprenariat national pour mieux vendre cette information à l’opinion nationale, alors que cette acquisition n’a pas encore abouti », alerte M. Guèye. Il appelle les Sénégalais à ne pas se laisser influencer dans leurs décisions économiques par ce qu’il appelle « un patriotisme de façade ». L’Association réaffirme « avec force sa mission de veille et ne saurait accepter l’instrumentalisation du sentiment patriotique des Sénégalais à des fins mercantiles au profit de quelques actionnaires, fussent-ils sénégalais. Tout investisseur, étranger ou sénégalais, qui opère dans le secteur des télécoms sera évalué et apprécié suivant les indicateurs : qualité des services et les tarifs abordables », prévient-il. L’Asutic a,en outre, exhorté les autorités à faire preuve de vigilance, afin que la transparence et la bonne gestion continuent de gouverner le secteur des télécoms. L’Association qui se montre peu rassurante des profils de Wari et Milicom présente les deux groupes comme des sociétés à problèmes avec des méthodes de gestion peu recommandables. Pour elle, cette transaction n’annonce « rien de positif pour les utilisateurs des Tic au Sénégal en termes de qualité de services, accessibilité et des tarifs abordables, malgré les déclarations d’intention dans ce sens sur fond de patriotisme », lit-on dans le communiqué. En marge d’un atelier de formation avec des journalistes qui s’est tenu ce week-end, le régulateur en chef a réagi suite à l’annonce de cette transaction. Abdou Karim Sall, directeur général de l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a indiqué que le groupe Millicom n’a pas encore saisi officiellement l’autorité de régulation concernant la cession de Tigo au groupe Wari.

N. Dieng

(Source : Le Quotidien, 13 février 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)