twitter facebook rss

Ressources

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Quand la mode tutoie le web, entretien avec Claire Kane

vendredi 31 décembre 1999

image 277 x 402 Elle compte parmi les plus grands talents de la mode. Française et Sénégalaise, Claire Kane a inventé un style qui n’appartient qu’à elle en révolutionnant l’utilisation du pagne en coton tissé. C’est aussi la première styliste vivant en Afrique de l’Ouest à avoir créé son site web il y a deux ans, où l’on peut passer des commandes. Pionnière dans bien des domaines de la mode, Claire Kane explique ce que lui apporte Internet.

Pourquoi avez-vous décidé de créer votre site web ?

Des amis qui dirigent une agence de communication et qui sont de fervents adeptes d’internet m’ont proposé cette aventure. J’ai décidé de m’y lancer car cela représentait une initiative à la fois avant-gardiste - dans la mesure où même les grands créateurs n’avaient pas de site aussi complet - et prometteuse sur le plan commercial. Pour moi, Sénégalaise, c’est un fabuleux outil pour communiquer à distance sur mon travail.

Comment se présente votre site ?

On y trouve quasiment tout ce qui concerne mon travail. Son environnement : la boutique, les ateliers de tissage et de confection, la sérigraphie. Une présentation très détaillée de mes dernières collections ; une revue de presse ; des news ; une "présentation de la styliste", etc. En plus, le site offre la possibilité de passer des commandes.

Effectuez-vous beaucoup de ventes via le site ?

Jusqu’à présent, elles ont été peu nombreuses. Mais tant que nous n’avons pas mis en place le paiement "on line", il est difficile de mesurer les retombées en termes de ventes. Le site est très consulté. Il est imprimé une fois sur deux, ce qui est énorme. Professionnellement, il m’apporte une vitrine, beaucoup de contacts, de la presse et, plus ou moins directement quelques ventes. Le paiement "on line" va fonctionner très prochainement. Un site web est une opération à long terme. Il est encore trop tôt pour mesurer toutes ses retombées.

Quelles ont été vos difficultés pour créer un tel site ?

La principale difficulté a été la distance entre l’agence "Comalber" à Paris, chargée de la création du site, et moi-même, à Dakar. Nous avons parfois eu du mal à communiquer sur le style, l’esthétique visuelle et les systèmes de référencements. C’est toujours "Comalber" qui gère l’animation du site en tenant compte des nouvelles collections et des nouveaux événements.

Dans votre métier, vous servez-vous quotidiennement d’internet ?

Oui, quasiment. Surtout de l’e-mail qui est devenu l’instrument indispensable pour communiquer à distance lorsque l’on sait à quel point les communications téléphoniques coûtent cher depuis l’Afrique. Ces dernières années, j’ai monté toutes les opérations à l’étranger grâce au Net.

Comment comptez-vous développer votre site ?

Hormis le paiement "on line", je veux communiquer sur les relations que je développe avec certains musiciens. Ma dernière collection a pour thème le reggae. Le groupe Steel Pulse a choisi mes vêtements pour sa dernière tournée. Je travaille aujourd’hui avec des musiciens de Tuff Gong, la maison de disques des Marley. Mon site web et internet ont facilité toutes ces connexions.

Propos recueillis par Ayoko Mensah (Africultures n° 23 décembre 1999)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)