twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Promotions ciblées, lots fictifs, simbox … Bienvenue à la foire de l’arnaque

samedi 8 mars 2014

Les fraudeurs peuvent manquer de tout sauf d’imagination. EnQuête propose une plongée dans l’univers des sangsues du réseau de téléphonie, en mettant à nu leurs plus folles imaginations.

Ils sont véloces. Leur ingéniosité surprend de jour en jour. Mais que diantre les sangsues arrivent, le réseau se dilate, les querelles naissent entre opérateurs dépassés et clients étourdis. Ils savourent pendant ce temps leur ‘’satané’’ butin et rient sous cape. Leurs méthodes, les unes plus mesquines que les autres, visent toutes la même finalité : Construire son luxe sans débourser un Kopeck.

L’opérateur Expresso narre en premier ses douleurs. Il arrive souvent que le fraudeur appelle un client et se présente comme un agent d’Expresso, en lui demandant de recharger son compte pour bénéficier du double dans la minute qui suit. Le malfrat prend toujours la précaution de donner au client un code en lui demandant de le composer pour que l’opération soit effective. Que nenni ! Ce code transfère directement le crédit dans le compte du fraudeur et l’arnaque est ainsi scellée. Autre cas, autre arnaque, cette-fois-ci, c’est Tigo qui plonge.

Le fraudeur se présente également comme un agent de l’opérateur de téléphonie et informe l’usager d’être le gagnant d’un lot (téléviseur, voiture etc.) Pour recevoir ledit lot, le client devra passer par l’achat de crédit à transférer dans un numéro qui lui est donné pour récupérer son lot. Le crédit part vers l’arnaqueur, le lot devient regret et remords.

Puis, encore plus ingénieux, cette fois-ci le transfert d’argent entre en jeu. Le fraudeur se présente toujours comme un agent d’un quelconque opérateur de téléphonie et notifie au client qu’il a gagné le prix du ‘’meilleur client’’ estimé à une importante somme d’argent à retirer dans une agence de transfert d’argent. Auparavant, le fraudeur lui demande d’envoyer une somme d’argent sur un numéro contre un code qui devrait permettre au client de retirer son prix…de malheur.

Un autre cas de fraude connu par l’opérateur Expresso où le fraudeur dit au client qu’il a gagné des appels en illimité sur le réseau national et international avec deux mois de validité. On lui soutire sournoisement le crédit qu’il doit acheter en la circonstance. SONATEL aussi n’y échappe pas. Les cas de Simbox subis par tous les opérateurs consistent en un ensemble de numéros utilisés pour traduire des appels internationaux en appels locaux, via des routes officieuses.

‘’Un phénomène qui nous touche vraiment, car ses incidences sont énormes et portent atteinte à la relation de confiance entre le client et l’opérateur’’, regrette El Hadji Fadel Dème de Tigo. Naturellement, puisqu’un client qui reçoit un appel international, avec un numéro local, éprouve beaucoup de mal à comprendre ce qui lui arrive. C’est la différence entre le coût de l’appel normal et celui de l’appel frauduleux du Simbox qui nourrit les malfrats. Une pratique très répandue à Kaolack précisément dans la cité religieuse de Médina Baye.

C’est le cas aussi de cet autre phénomène plus noté en provenance de Kaolack et qui cause tout un lot de désagréments. Ce sont des gens qui se disent des marabouts et font un bip à des gens habitant souvent les pays du golf. Une fois que ces derniers rappellent, les soi-disant marabouts leur proposent des services mystiques. C’est une forme de fraude et souvent on constate qu’un numéro fasse 300 appels par jour. Une pratique appelée dans la région centre ‘’Door marteau’’, comprenez le coup de marteau.

A. Ndiaye

(Source : Enquête, 8 mars 2014)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)