twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Projet « mémoire partagée... » : La France engage la numérisation des archives de l’AOF

jeudi 17 avril 2014

En partenariat avec les Archives Nationales du Sénégal, la France compte numériser les archives de l’Afrique occidentale française. A cet effet, trois experts du Service interministériel des Archives de France sont déjà à Dakar.

Le processus de numérisation des Archives de l’Afrique occidentale française (Aof) est engagé. Selon un communiqué, trois experts du Service interministériel des archives de France sont depuis lundi à Dakar et ce, jusqu’à vendredi, dans le cadre de ce projet.

En effet, sur la base d’un accord bilatéral de coopération signé entre les Archives de France et les Archives nationales du Sénégal en juillet 2013, ces deux administrations avaient prévu de travailler ensemble sur le projet « Mémoire partagée des archives de l’ancienne AOF » en s’appuyant sur leurs fonds historiques.

Les Archives nationales du Sénégal sont dépositaires depuis l’indépendance de toutes les archives centrales du gouvernement de l’ex-Afrique occidentale française (Aof) restées à Dakar.

Ce patrimoine très riche intéresse les neuf pays (Bénin, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo) qui constituaient l’Aof et dont la capitale était à Dakar.

Selon le même communiqué, une partie des archives de l’Aof conservées à Dakar a déjà été transférée sur microfilms conservés au Centre national du microfilm et de la numérisation en France.

Cependant, le reste des archives n’a fait jusqu’ici l’objet d’aucune technique de reproduction. « Les techniques actuelles de numérisation permettent de mettre en place un projet de « mémoire partagée » entre tous ces pays et la France afin que ce patrimoine soit accessible à tous, tout en évitant la dégradation des supports matériels », lit-on dans le document.

Après cette semaine de travail, les trois experts français (Van Reeth, directeur du Centre des Archives nationales d’Outre-mer, Camplo, directeur du Centre national du microfilm et de la numérisation et Fernandez, conseiller technique aux Archives nationales d’Outre-mer), vont présenter le projet de numérisation, son intérêt et les modalités de mise en œuvre envisagées par les deux administrations au cours d’un point de presse prévu ce soir.

El Hadj IbrahimaThiam

(Source : Le Soleil, 17 avril 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)