twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Projet de prise d’actions à La Sonatel : Des négociations secrètes entre France Télécom et l’Etat

mardi 1er juin 2010

Un paquet d’actions entre 3 et 6%, c’est la fourchette que France télécom et l’Etat sénégalais sont en train de négocier à l’abri de tous les phénomènes parasites, sans aucune base officielle. Une manière détournée de violer la volonté populaire totalement opposée à la prise de contrôle totale de l’entreprise par la propriétaire de la marque mondiale Orange.

Les experts l’avaient dit et soutenu : le principe de la cession d’actions que l’Etat du Sénégal détient dans la Sonatel à la maison-mère, la société France télécom, reviendrait tôt ou tard à la surface. Il y a plusieurs mois en effet, les négociations entamées entre les deux parties avaient été entravées, et finalement suspendues, sous la pression populaire. Aujourd’hui, nos informations indiquent que, l’orage passé, les manœuvres souterraines entre les deux composantes essentielles de la plus liquide et de la plus prestigieuse des sociétés nationales ont repris, dans le plus grand secret. Officiellement, la Direction générale de la Sonatel n’est pas partie prenante à ces négociations, mais il ressort de nos investigations qu’elle ne fait rien pour s’opposer au but recherché par la partie française.

Selon nos investigations, le schéma de discussions est profilé autour de la vente d’un paquet d’actions tournant entre 3% et 6% des actions de l’Etat à France télécom. Vu que Ft ne dispose pour le moment « que » de 42% du capital de la Sonatel, l’acquisition d’un surplus de 6% ne lui donnerait au mieux qu’un maximum de 48%, soit à seulement 3% du seuil stratégique de 51%. D’après nos informations, si 48% restent insuffisants pour avoir le contrôle stratégique de l’entreprise, ils donneraient néanmoins à France télécom la possibilité d’exercer un « contrôle politique » sur la Sonatel. Elle pourrait alors user d’influence auprès des niches minoritaires détentrices de stocks d’actions qu’elles pourraient facilement convaincre par rapport à ses objectifs.

Si l’Etat du Sénégal succombait aux avances et pressions de France télécom, dirigée depuis quelques semaines par Stéphane Richard, l’ancien Directeur de cabinet de la ministre de l’Economie Christine Lagarde, il se serait rendu coupable de violation de la très nette volonté populaire exprimée sur ce dossier par les syndicats et structures de cadres de la société, par des organisations de la société civile, l’opinion publique, la presse, etc. Aux yeux de tous, devoir trouver de l’argent pour renflouer les caisses du Trésor qui ne sont plus aussi pleines qu’au milieu des années 2000 reste un motif inacceptable et suicidaire pour que le Sénégal se sépare quasi définitivement de ce « bijou de famille » qu’est la Sonatel. A cet effet, l’opinion la plus partagée est que l’Etat doit garder la marge de manœuvre qui lui permettra encore de s’opposer aux orientations stratégiques contraires à l’intérêt national que France télécom imprimerait à la Sonatel. Et c’est à ce niveau que résident les inquiétudes de certains cadres et syndicalistes encore opposés à la prise de pouvoir total ambitionnée par Ft. Sans une opposition interne et prestigieuse, les Français changeront fatalement la face de Sonatel. Les syndicats et les structures de cadres sont interpelés face à leurs responsabilités.

Momar Dieng

(Source : Le Quotidien, 1er juin 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)