twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Projet de coordination des réformes budgétaires et financières : Le marché de 7 milliards de F Cfa filé à Atos dans une nébuleuse totale

samedi 5 septembre 2015

Libération avait vu juste : Atos de l’ancien ministre français de l’Economie et des Finances, Thierry Breton, a été déclaré, hier, attributaire provisoire du marché pour l’acquisition et la mise en œuvre d’un Système Electronique Intégré de Gestion de l’Information Financière, Implémentation clé en main des modules de la solution Sigif. Ce, pour un montant de 7 milliards de F Cfa. Une procédure scandaleuse qui sera dénoncée devant l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) par le groupement Catalyst- Kmpg/Infosys.

L’alerte lancée par Libération n’aura en fait servi à rien. Sauf à conduire la commission mise en place par le Projet de coordination des réformes budgétaires et financières (Pcrbf) à se faire oublier, le temps que la tempête se calme.

C’est hier en effet, qu’elle a officiellement déclaré Atos attributaire provisoire du marché pour l’acquisition et la mise en œuvre d’un Système Electronique Intégré de Gestion de l’Information Financière, Implémentation clé en main des modules de la solution Sigif. Ce, pour un montant de 7 milliards de F Cfa. Selon des informations, le groupement Catalyst-Kmpg/Infosys qui conteste ce choix n’attend que la notification officielle pour saisir l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp). Car, comme nous l’écrivions, la procédure ayant conduit au choix de Atos est une calamité. Ce n’est pour rien d’ailleurs que la commission des marchés du Pcrbf a attendu autant de temps, après le dépouillement des offres, pour enfin se décider à attribuer officiellement le marché à Atos.

Pour les mauvaises langues, les dés étaient jetés depuis des lustres et il fallait juste mettre les formes.

Vrai ou faux ? En tout cas, des zones d’ombre entourent effectivement la procédure de passation de ce marché. Conformément aux directives votées par les pays membres de l’Union économique et monétaire des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Uemoa), le Sénégal a lancé, à travers le Pcrbf, l’appel d’offres ou- vert N° -Pcrb-Parfp-Sigif-582 pour "l’acquisition et la mise en œuvre d’un Système Electronique Intégré de Gestion de l’Information Financière, Implémentation clé en main des modules de la solution Sigif." A la suite de l’appel d’offres et comme le révélait Libération, huit groupements se sont manifestés : Atos-Gsie Technlogie-Bearing point-Adtf - avec Atos comme chef de file - , Socitech- Sndi/e-Sud développement, Ca- talyst- Kmpg/Infosys, Intrasof-Ib Maroc-Ba (Avec Ib Maroc comme chef de file), Cfao Technologies-Caciopee, Simac-Plateforme technologies et enfin le groupement des Portugais, Societech-Sil-Novabase.

Après une première sélection, quatre groupements sont éliminés pour divers manquements. Il ne restait dans la course que Ifrasoft-Ib Maroc-Ba (Maroc), Catalyst- Kmpg-Infosys (Sénégal), Socitech-Sil-Nova- base (Portugal) et Atos-Gsie technologies- Bearing point-Adtf 5france.

Du point de vue technique, la commission des marchés a conclu que le groupement Catalyst- Kmpg-Infosys présentait la meilleure offre. Pour autant, un rebondissement spectaculaire va se produire à la suite du dépouillement des offres financières. Si le groupement Catalyst-Kmpg-Infosys a fait son offre dans la plus grande transparence en proposant 11 milliards de F Cfa, Atos-Gsie technologies-Bearing point-Adtf 5france fera une proposition financière cachée de 7 milliards de F Cfa.

Certes, beaucoup de spécialistes des marchés publics estiment que l’offre technique doit plus peser sur celle financière, mais la commission des marchés, elle, a décrété que le marché devait revenir à Atos-Gsie technologies-Bearing point-Adtf 5france. Fait assez cocasse, la commission a béni le groupement français en émettant neuf réserves ! « Du jamais vu », estime un proche du dossier. Qui plus est, il a été reproché à Catalyst et à Kmpg de ne pas couvrir dans leur offre, Infosys, alors que cette dernière n’est qu’un sous-traitant.

Dans tous les cas, l’attribution provisoire du marché n’a pas encore fait l’objet d’une publication mais, d’ores et déjà, cette affaire nourrit les commentaires et pour cause.

Des spécialistes estiment en effet que Atos et Cie proposent les solutions Sap au Pcrbf alors que Catalyst-Kmpg-Infosys mise sur Oracle, un système plus connu au Sénégal. Pour l’exemple, c’est le même système qu’utilise la Sonatel, entre autres. Des sources renseignent d’ailleurs que le groupement Catalyst-Kmpg-Infosys a saisi l’ambassade des Etats-Unis du moment que le financement du marché est assuré par la Banque mondiale qui donnera son avis, sur l’attribution provisoire, en dernier ressort. Bien avant le lancement de l’appel d’offres, un chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Dakar avait rencontré le coordonnateur du Pcrbf à la suite de la première saisine. Pour ceux qui ne le savaient pas, le Président Directeur général de Atos n’est autre que l’ancien ministre de l’Economie et des Finances français, Thierry Breton. Devenu très fréquent à Dakar, Breton dispose désormais d’un appartement dans la capitale alors que sa société, qui a racheté Bull, a aménagé à « Stèle Mermoz ».

(Source : Dakar Actu, 5 septembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)