twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Projet « Sénégal numérique » : Vers finalisation du document stratégique

mardi 29 décembre 2015

« En 2020, le numérique pour tous et pour tous les usages au Sénégal avec un secteur privé dynamique et innovant dans un écosystème performant ». C’est l’objectif que s’est fixé l’Etat du Sénégal à travers le document stratégique « Sénégal numérique » dont le processus de finalisation vient d’être lancé. La mise en œuvre de cette stratégie devra permettre de soutenir la transformation socio-économique du Sénégal à travers les technologies de l’information et de la communication. Il s’agira de définir une stratégie couvrant toutes les composantes concernées. Cela exige la participation d’acteurs multisectoriels. A ce sujet, la consultation publique devient un instrument privilégié pour recueillir les avis d’un large public.

Pour ce faire, le ministre des Postes et des Télécommunications, Abdoul Yaya Kane, préconise d’achever le processus de formalisation du document stratégique « Sénégal numérique ». Selon lui, l’Etat entend renforcer le cadre de concertation avec les acteurs du secteur du numérique afin d’établir un cadre adéquat de gouvernance. « Nous avons retenu le cabinet Performance management consulting pour lui confier ce projet. Le processus de consultation sera ouvert à toutes les parties prenantes », promet le ministre. Il ajoute qu’un comité sera installé dans les prochains jours pour le suivi de cette question. « Si nous parvenons ensemble à relever certains défis propres au secteur du numérique tels que les questions du financement, de l’accès au marché national et régional, mais aussi au développement des exportations, nous aurons fait un grand pas dans la promotion du numérique », estime M. Kane.

Le PSE considère le numérique comme un secteur qui devra jouer un rôle déterminant dans l’émergence du Sénégal. Il est un catalyseur créateur de richesses et d’emplois et un levier pour améliorer la productivité. Le secteur a également la particularité de comprendre de nouveaux acteurs non formalisés ou travaillant sur des niches particulièrement innovantes et parfois difficiles à identifier. Tidiane Seck du cabinet « Performance management consulting », chargé du pilotage de ce projet précise qu’il ne s’agit pas de relancer des réflexions interminables, car beaucoup de travaux ont été déjà réalisés dans ce domaine. « C’est important qu’on ait un cadre de référence qui est la Snden. Ce nouveau dispositif permet de s’aligner par rapport aux objectifs du numérique contenus dans le Pse », affirme-t-il, insistant sur la concertation et l’ouverture. L’objectif est aboutir à un document consensuel.

Abdou Diaw

(Source : Le Soleil, 29 décembre 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 5324 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 17 juin 2016)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)