twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Programme Digital Freedom Initiative à Louga : Des gérants de télécentes à l’école de la gestion d’entreprise

jeudi 2 décembre 2004

Parmi vingt pays en développement, le Sénégal est choisi, depuis le mois de mars 2003, pour piloter le programme Dfi (Digital Freedom Initiative) ou encore Initiative pour la Liberté numérique. Ce programme est lancé par le gouvernement américain à travers son agence d’exécution, l’Usaid, pour promouvoir la croissance des petites et moyennes entreprises (Pme) à travers l’utilisation des Nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic).

Selon Mabarou Gassama Mbaye, coordonnatrice des projets, le Dfi vise trois objectifs principaux. Utiliser l’expertise des volontaires pour la mise en œuvre d’activités visant à accroître la croissance des Pme, impulser les réformes légales et conformes à leur développement et, enfin, utiliser les infrastructures des Ntic pour accroître la compétitivité. Parmi les activités à mener dans ce programme, il y a le développement des capacités des télécentres et des cybercafés. C’est dans ce cadre que se tient, à Louga, du 29 novembre au 3 décembre, une session de renforcement des capacités de gestion et de comptabilité des gérants de ces télécentres et cybercafés.

De l’avis de Mme Ndèye Nafissatou Diop, chargée de la formation à l’Association des femmes pour la solidarité et le développement du Nord (Afsdn) partenaire de Dfi, cette session, qui regroupe une vingtaine de jeunes acteurs du secteur privé des télécommunications, a pour objectif de les familiariser avec les outils de gestion, de comptabilité et de marketing pouvant servir à améliorer le rendement de leurs entreprises et pour mieux faciliter l’accès aux Ntic. En plus, Louga ne disposant pas de beaucoup de cybercafés, cette formation sera accentuée davantage sur la création d’entreprises de cybercafés. En outre, pour le responsable commercial de la Sonatel de Saint- Louis-Louga, M. Ndiackrame Ndao, il s’agira, au cours de ces cinq jours, d’échanger avec les gérants sur tout ce qui touche au quotidien des télécentres et cybercafés, les services offerts, la facturation, le management, le marketing, bref, le fonctionnement de l’outil en général.

À noter qu’au sortir de cette rencontre, d’autres volets comme l’accès des Pme aux marchés, le renforcement de l’expertise technique des Pme évoluant dans les Ntic seront touchés par le programme Dfi. Rappelons enfin que le choix de notre pays pour piloter le programme Dfi obéit à plusieurs arguments dont la présidence du Sénégal de la Commission Ntic du Nepad et sa stabilité économique.

OUSMANE MBENGUE

(Source : Le Soleil, 2 décembre 2004)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)